Sprite, le chef d’œuvre d’Ishikawa

Les artistes japonais nous ont habitué à l’étrange. Avec Sprite de Yugo Ishikawa ils parviennent à aller au-delà et à toucher du doigt une spiritualité qui fait défaut à l’Homme en ce moment.

Certains pointeront une certaine confusion narrative qui rend la lecture de ce manga difficile. D’autres trouveront que la confusion fait partie de l’histoire de l’humanité.

Sprite est un manga qui m’a bouleversé. C’est l’histoire d’une fuite à travers le temps où le temps devient palpable. Le temps s’écoule comme une rivière qui sort de son lit. Il prend la forme de ceux qui ne le comprennent pas. Il se fige comme ceux qui ne veulent plus l’entendre.

Suu et ses deux amies allaient rendre visite à un oncle vivant prostré chez lui depuis une dizaine d’année lorsque le tsunami du temps est venu emporter leur certitude.

Je ne veux pas en dire plus afin de ne pas déflorer l’histoire d’un manga qui se déguste du début à la fin. Comme un voyage sans but au delà du mal et du bien.

 

Le premier volume est disponible ici. Un manga édité par Kazé Manga

Sprite Yugo Ishikawa suuShe isSuuangelswimming

Publicités

Une réflexion sur “Sprite, le chef d’œuvre d’Ishikawa

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.