Youkai Hunter, le chasseur d’esprits

Quand les morts n’ont pas dit leurs derniers mots

 

En ce week-end de la Toussaint les histoires de fantômes fleurissent dans tous les médias. Le monde se divise alors comme d’habitude en deux camps, ceux qui y croient et ceux qui disent « fake » dès qu’ils croient voir des effets spéciaux.

Vraies ou pas les créatures mystiques sont à la mode en ce moment, il suffit de regarder la bouche de Caroline Receveur sur la photo qu’elle a publié cette semaine sur son compte Twitter: une vraie bouche de Youkai bien large pour ne faire qu’une bouchée de ses followers.  La jeune femme surfe clairement sur la tendance Fantôme et Djinns qui a fait les beaux jours du Deep Web avant de remonter à la surface il y a une dizaine d’années dans des émissions de divertissement japonaises. Des émissions présentées par Takeshi Kitano, le flingueur le plus stoïque de l’histoire du cinéma nippon. D’ailleurs si vous avez envie de frissonner un peu vous pouvez voir des vidéos de Youkais sur ma page Youtube.

Quand j’étais petit je pensais que les morts revenaient de l’au-delà comme un militaire obtient une permission pour venir fêter Noël en famille. Quand j’étais petit, j’étais con.Tous les potes de mon âge avaient un papy chez qui ils ne voulaient pas partir en vacances alors que je rêvais de voir le mien à la Toussaint. J’ai compris plus tard que j’avais plus de chances d’aller sur la Lune que d’avoir une conversation avec lui ce jour-là.

Le manga que je vous présente aujourd’hui est à mi-chemin entre le monde des vivants et le royaume des morts. Un brillant professeur en archéologie, Hieda-sensei, croit dur comme fer aux forces de l’esprit. Pour lui les Youkais existent tout simplement et cette croyance fait de lui la risée de ses collègues qui le surnomment « Youkai Hunter », le chasseur de Youkais.  Exclu du congrès national des archéologues japonais suite à sa dernière théorie sur les monticules funéraires, il se retrouve dans un village de province où l’apparition d’un monticule réveille les peurs des habitants.

 

Yami No Kyakujin (titre original) Une oeuvre de Morohoshi Daijiro

Caroline-Receveur-Youkai Youkai Hunter Yami no Kyakujin Youkai Hunter Yami no Kyakujin2 Youkai Hunter Yami no Kyakujin3

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s