World’s End Harem

ohayo-world-end-harem-cover-Delcourt-tonkam

Voici un manga à ne pas mettre entre toutes les mains notamment celles des féministes sous peine de finir comme engrais organique pour jardins bio. 

Car le scénario de cette œuvre du studio LINK et de l’auteur érotique Kotaro Shouno ne pourra jamais leur plaire.

En effet, dans ce manga c’est la fin du monde ou plutôt la fin du monde que l’on a connu puisque même si la Terre n’a pas explosé, le jugement dernier a frappé l’humanité d’une manière totalement inattendu. Sous la forme d’un virus qui s’est propagé à la vitesse grand V, la sanction divine a éradiqué 99.9999% de la population masculine qui vivait sur Terre. Et là, vous vous dites sûrement que l’auteur de cet article ne comprend pas ce qu’il raconte. Si les féministes sont en guerre contre ce monde pensé pour et par l’homme comment sauraient elles désapprouver un monde totalement dominé par les femmes ?

Elles ne pourront pas l’approuver car dans World’s End Harem, cette domination ne sert que les intérêts des quelques hommes ayant survécu à cette pandémie.

Pour échapper à ce virus, notre héros a été cryogénisé. À son réveil, la plupart des hommes ont disparu et ceux qui ont survécu sont réduits à leur plus simple expression d’étalons reproducteurs. En d’autres termes, c’est le paradis pour ceux qui rêvaient d’avoir l’embarras du choix.

Par contre c’est un rêve qui tourne au traquenard pour notre héros, romantique comme on n’en fait plus car lui ne pense qu’à retrouver l’amour de sa vie. Du coup il refuse toutes les propositions d’accouplement car il souhaite se préserver pour elle.

D’habitude j’ai plus de réserve, j’essaie de ne pas trop m’impliquer dans l’histoire que je résume. Cependant j’ai été très ému par ce manga et je peux vous garantir qu’à la place du héros j’aurais sûrement oublié le sens du mot amour.

On pourra reprocher au héros une timidité maladive qui irritera fortement certains lecteurs mais il faut reconnaître que dans ce futur qui ressemble à un rêve, le héros est la seule lueur d’espoir qu’il reste à l’amour en tant que source de vie.

Car dans ce futur, l’amour est un concept dépassé.

Manga licencié par les éditions Delcourt-Tonkam, le premier volume vous attend ici.

PS: On vous avait annoncé que les studios AXsiZ et Gokumi s’occupait de l’adaptation animée de ce manga qui nous tient à cœur, la diffusion devait démarrer ce 8 octobre 2021 mais il faudra encore patienter quelque mois pour découvrir les formes joufflues de nos héroïnes !

Rendez-vous au mois de janvier 2022 pour découvrir ce futur proche où le monde est devenu un harem !

Extraits du manga :

Manga France, Scan Manga, otaku, manga fr, top manga, sortie manga, chronique manga, lewd

2 Comments

Laisser un commentaire