Black Torch, un Bleach Repetita ?

Black Torch est un Shonen manga à l’aspect Seinen. J’ai commencé à suivre la publication au mois de décembre dernier mais j’avais tellement peur de revivre un remake de Yoakemono c’est à dire un excellent concept qui meurt dans l’oeuf que j’ai procrastiné jusqu’à maintenant avant de vous le présenter. Pour ceux qui me suivent depuis un petit moment, je m’excuse de ressortir à chaque fois la private joke Yoakemono, je jure que c’est l’avant dernière fois que je l’utilise. 

 

Mais vu que ce manga à la parution mensuel chez Jump SQ en est à son 6ème volume et que l’intrigue se dévoile peu à peu, on peut supposer que sa durée de vie permettra à l’histoire de se déployer de manière agréable et raffinée.

Les mots sont choisis avec soin pour décrire cette oeuvre de Takaki Tsuyoshi tant le trait à la fois nerveux et clinique tranche dans le vif du sujet qu’il développe. Jirou Azuma est un jeune descendant de ninjas qui apprend les arts du Ninjutsu depuis sa plus tendre enfance avec son grand père. En plus de la souplesse du corps, il possède l’agilité de l’esprit qui lui permet de discuter avec les animaux. Un jour, après avoir sauvé un chat noir taciturne répondant au nom de Ragou.. Je vois d’ici l’image pleine de stéréotypes que certains d’entre vous se font d’un chat dessiné par un asiatique, un chat qui s’appelle Ragou mais je vous laisse en face de votre conscience, méditer sur votre étroitesse d’esprit. Car Ragou est un dur à cuire, un puit sans fond d’énergie qui n’a pas besoin de sortir ses griffes pour se défendre. Il ne peut pas finir dans une casserole. On apprendra par la suite que Ragou est un Mononoke c’est à dire un Djinn japonais, un esprit capable de prendre possession d’un être humain afin de lui prêter ses pouvoirs. Il a été attaqué alors qu’il sortait d’un long sommeil lorsque que Jirou lui a prêté main forte.

Une mystérieuse organisation criminelle de Mononoke en a après les pouvoirs infinis de Ragou afin que ses membres passent de la semi immortalité à l’immortalité en bonne et due forme.

Dans Black Torch, les Mononoke ont une forme animal ou humaine qui rappelle un peu l’aspect des Neighbors de World Trigger.

Les remous provoqués par les Mononoke ont attiré l’attention du Bureau Public de l’espionnage, appellation un peu stupide quand on sait que les espions veulent habituellement rester discret.

Cette organisation, un clan ninjas ultra moderne que j’appellerai le Bureau pour ne pas griller leur couverture, lutte sans relâche contre les Mononoke depuis les temps anciens. Le Bureau souhaite recruter Jirou afin de l’aider à maîtriser ses pouvoirs.

L’histoire lui révélera que pendant le temps de son éducation ninja, son grand père était un agent dormant du Bureau. Raison de plus pour rejoindre les rangs d’un clan qui lui permettra de devenir plus fort qu’un grand père qui le corrige à chaque fois.

Black Bleach ?

Les japonais sont passés maîtres dans l’art du mixage des concepts de mangas. Vous mettez un peu de Bleach, vous saupoudrez du Naruto sur votre pâte et vous obtenez Black Torch ? C’est vrai que Jirou a un caractère proche de celui d’Ichigo et Ishida ressemble comme deux gouttes d’eau à Reiji.

Mais le principe du personnage principal fougueux aidé par un side kick beaucoup plus réfléchi constitue la base narrative de la plupart des Shonen classiques. Ils évolueront mutuellement en prenant le meilleur de l’un et de l’autre et sont souvent tempérés par une jeune femme qui joue les juges de paix entre les deux comme le fait ici notre charmante Ishika. Et comme le style graphique de Black Torch est proche de celui de Bleach, la comparaison est facile mais pour moi elle s’arrête là. Black Torch me ferait plus penser à Enen no Shouboutai qu’à Bleach dans la manière similaire que ces deux mangas ont de moderniser et de donner de nouvelles prérogatives à des corps de métiers qui existent déjà. Dans Enen No Shouboutai, les pompiers deviennent des prêtres combattants, dans Black Torch, les ninjas sont des espions modernes, des agents infiltrés travaillant pour une organisation secrète qui utilise autant la technologie que l’ésotérisme pour vaincre les Mononoke.

Ce mix entre technologie et traditions séculaires se rapproche plus de World Trigger que de Bleach alors avant de troller Black Torch en l’appelant Black Bleach, faites-vous votre propre opinion en le lisant vous-même. Et dites-moi ce que vous en pensez dans les commentaires.

Manga Licencié  !

Dans son édition du mois de novembre 2017, Animeland nous annonce une excellente nouvelle ! Les éditions Ki-oon ont racheté les droits de Black Torch ! Le premier volume sortira en février 2018, le deuxième, courant avril 2018.

http://www.animeland.fr/2017/11/09/le-shonen-black-torch-chez-ki-oon-en-fevrier-2018/

 

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s