Kaijuu no Buki Shokunin

Quand les dépouilles d’animaux fantastiques servent à fabriquer des armes 

 

Je ne vous apprends rien si je vous dis que les Shonen aiment rendre hommage aux corporations et autres corps de métier qui nécessitent un apprentissage où le personnage principal progresse en franchissant des paliers. Ainsi les pompiers sont à l’honneur dans Enen no Shouboutai, les chasseurs de primes dans Hunter X Hunter, les magiciens dans Black Clover, les cuisiniers dans Toriko, sans oublier les ninjas dans Naruto .. Il ne manquait plus que les maîtres d’armes pour compléter l’offre du CFA Shonen.

C’est désormais chose faite avec Kaijuu no Buki Shokunin de Tanizaki Shuuhei.

 

Concevoir des armes bestiales à base d’animaux fantastiques 

 

Les hommes pré historiques se servaient des canines de tigres aux dents de sabres pour fabriquer leur couteau Suisse ? Dans Kaijuu no Buki Shokunin, les bêtes sauvages sont des éléments vivants constitués à base de minéraux, feux, poison, gaz naturel .. Ces bêtes prennent un malin plaisir à chasser l’humain du coup l’humain s’est dit qu’il allait le chasser à son tour, histoire d’essayer de vivre paisiblement sur Terre. Les maîtres d’armes sont des forgerons formés par l’académie des maîtres d’armes qui est la seule habilitée à la formation de ces hommes et femmes d’exception qui fabriquent des armes grâce aux éléments extraits du corps des créatures, une fois les créatures tuées. Une fois forgées, ces armes seront dotées de pouvoirs magiques issus des éléments prélevés sur la bête qui a servie de matière première, l’aspect des armes vous fera sûrement penser à celles que l’on trouvait dans Dragon Quest ou Rave .

L’héroïne de cette œuvre qui ne contient qu’un seul volume pour l’instant se nomme Tono, fraîchement diplômée de l’académie, Tono a été recommandée par ses professeurs pour intégrer le workshop d’un maître d’armes qui n’a pas vraiment envie de la prendre sous son aile.

Ce maître d’armes entretient le mystère autour de lui en portant un masque et ses aptitudes, autant au combat qu’a la création d’armes, dépassent de loin tout ce que Tono a eu l’occasion de voir jusqu’à présent.

Arrivera t’elle à convaincre quelqu’un qui n’a besoin de personne ?

Vous le saurez si un tome 2 sort prochainement.

 

Si vous avez aimé ce que vous venez de lire, n’hésitez pas à vous inscrire à la newsletter afin d’être averti des nouvelles publications. 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Auteur : Tanizaki Shuuhei

Mangaka : Tanizaki Shuuhei

Maison d’édition japonaise: Shueisha

Magazine de prépublication: Shounen Jump GIGA

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.