Fukigen na Mononokean

L’exorciste taciturne 

Le manga d’aujourd’hui est un exemple de plus qui montre la filiation entre le vitalisme africain et certains aspects de l’ésotérisme japonais. 

Contrairement à la culture occidentale, les cultures africaines et japonaises ne diabolisent pas systématiquement les créatures mystiques. Ce qui leur a valu d’être traitées d’hérétiques par les représentants des religions dites monothéistes, elles mêmes issues d’un syncrétisme qui ne dit pas son nom.

Dans le folklore japonais, le Mononoke est une projection spectrale qui peut avoir différentes formes, l’esprit d’un mort (Shiryõ) qui lorsqu’il nourrit un immense ressentiment devient un esprit vengeur (Onryõ) et l’esprit du vivant (Ikiryõ), projection spectrale d’une personne qui est toujours en vie.

Lorsque le Mononoke prend possession de sa victime, il entre en conflit avec l’esprit de celle-ci ce qui entraîne l’apparition de maladies pouvant, dans certains cas, causer la mort. Pour éviter d’en arriver là, les proches de la personne affectée font appel à un Mononokean, l’exorciste dans la tradition japonaise. Le Mononokean n’est pas un chasseur de Mononoke, c’est un guide qui leur montre le chemin vers l’au de-là quand il s’agit d’Onryõ et de Shiryõ ou les ramène dans leur corps quand il s’agit d’Ikiryõ.

Dans Fukigen na Mononokean, le mangaka Kiri Wazawa raconte l’histoire d’Hanae Ashiya, un jeune lycéen qui s’est fait posséder par un Mononoke que lui seul était capable de voir en revenant d’un Konbini. Extrêmement affaibli par l’omniprésence du Mononoke, Hanae sollicite l’aide d’un exorciste ayant collé une offre de recrutement d’exorcistes sous une autre affiche au sein de l’infirmerie du lycée qu’il fréquente. Après avoir contacté le numéro indiqué sur l’offre,

Hanae se retrouve en ligne avec Abeno-san qui le convoque pour un entretien sur le champ. Se demandant comment est-ce qu’il pourrait se rendre sur le lieu du rendez-vous alors qu’il est alité à l’infirmerie, Abeno-san lui explique la marche à suivre. En tirant un rideau et en ouvrant une porte, Hanae se retrouve dans la dimension d’Abeno-san.

Capable d’ouvrir une dimension partout où il le souhaite, Abeno-san est le genre de Dude qui vous fixe un rendez-vous dans les toilettes d’un fast-food car en ouvrant la porte qu’il vous aura indiqué, vous entrerez dans sa dimension.

Ne demandez pas pourquoi, tout est parfaitement Random et c’est ça qu’on aime.

Au prix d’un échange équivalent lors d’un dialogue surréaliste avec Abeno-san, Hanae sera libéré de la possession du Mononoke mais en contrepartie il devra devenir l’assistant de l’exorciste afin de rembourser sa dette.

Saura t’il s’élever au niveau du talent d’Abeno-san ?

La publication de Fukigen na Mononokean a commencé en 2013 dans le magazine Gangan Online de Square Enix, l’éditeur et développeur des jeux vidéo légendaires Secret Of Mana et Chrono Trigger.

Après avoir publié comme première œuvre sous forme de Oneshot Binbougami no Susume, « L’Humble Conseil de Dieu » dans le même magazine en 2012, Wazawa Kiri a participé en tant qu’auteur à l’anthologie de Kakegurui Yozoru, un manga qui fait la part belle à la sororité d’une grande école vouant une passion inavouable pour les paris clandestins.

Vous pouvez retrouver ce manga adapté au format animé par le studio Pierrot Plus édité en 2016 par le site de Crunchyroll.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s