Wombs ou la militarisation du ventre de la femme

En général, quand une femme tombe enceinte son patron fait la gueule, comment la remplacer, combien de temps, combien ça va me coûter.. Pleins de questions inhumaines qui feront de lui le manager de l’année. En général quand une femme tombe enceinte, c’est pour donner la vie à un être qu’elle verra grandir.

En général quand une femme tombe enceinte, plus les mois de grossesse avancent, plus sa mobilité est réduite. Cette vision de la grossesse est un peu différente dans Wombs.

Je n’aime pas commencer une présentation de manga en disant que le manga d’aujourd’hui est une œuvre wtf totalement barrée à l’image de la culture nippone et blabla… Quand on s’intéresse à une culture étrangère, on ne la juge pas à travers l’étroitesse de son esprit. Sinon tout ce que l’on fait c’est parler de soi à travers des surréactions de gamins surpris par tel ou tel coutume « exotique ».

Cependant, il faut parfois reconnaître que les mots nous manquent pour décrire certaines œuvres inclassables parmi lesquelles Wombs tient une place de choix .

Dans un futur qui je l’espère restera le plus loin possible de notre réalité, la grossesse est synonyme de Wonder Woman, la grossesse fait de vous une combattante Amazone digne de Wonder Woman.

En effet, dans cette œuvre singulière et dérangeante de Shirai Yumiko, l’action se déroule sur la planète Hekiou où une guerre perpétuelle entre les pionniers et la deuxième vague de colonisation suit son cours. Les pionniers utilisent une bio technologie controversée, l’insémination artificielle de Niebass, un parasite alien qui s’en va prospérer dans le ventre des femmes soldats.

Les femmes s’engagent dans l’armée afin de se faire inséminer ce parasite alien en lieu et place de l’embryon humain. Le développement de ce parasite leur donne une force qui en fait de super soldates. Pour certains, notamment des hommes ne supportant pas de passer au second plan des distinctions militaires, cette pratique est purement et simplement un viol de la femme par les aliens. Contre l’avis de son petit ami, nôtre héroïne Mana Oga s’engage dans ce programme militaire d’insémination afin de défendre sa patrie.

GPA de combat

 

Wombs c’est plus qu’un stage commando pour femmes enceintes. En effet, la GPA soulève des questions éthiques et juridiques qui enflamment l’opinion publique à chaque fois qu’elles sont posées. On peut se demander si la GPA était légalisée dans quelle mesure est-ce que sur le long terme cette pratique modifierait la perception que l’humain a de la grossesse. Est-ce que modifier la nature de la grossesse change le rapport que l’enfant a avec sa mère ? Est on en train de créer un nouveau marché, un business de la natalité où des sociétés rémunéreront les femmes les plus fertiles ?

Autant la GPA est un sujet polémique, autant la GPA militaire est une bombe qui détruirait la carrière de n’importe quel homme politique actuel.

Car dans le futur que décrit Wombs, la question la plus lourde que ce manga pose est celle de la main mise de la science militaire sur la matrice qui donne habituellement la vie. Dans Wombs, on ne sait pas ce que deviennent les Niebass après leur période de gestation dans le ventre d’une femme enceinte. Un tel flou juridique dans le contrat des aspirantes provoquerait une vague de burn-out sans précédent au sein de la corporation des juristes de notre époque.

Quelle est la nature des créatures engendrées ? Est-ce que les mères donnent naissance à des armes, des bombes, des soldats aliens ?

Est-ce que les candidates seraient sans le savoir des mères de toutes les bombes ?

On suppose que la découverte du Niebass par les pionniers ne s’est pas faite par hasard. Comment est-ce que la connexion entre le parasite et le ventre de la femme a t elle été établie ?

En plus de nous interroger sur la problématique de la GPA, Wombs nous pose la question de l’immigration à travers le conflit entre les pionniers et la deuxième vague.

Première vague et vagues suivantes entrent souvent en conflit au sujet de l’intégration, les premiers reprochant aux suivants leur comportement de « sauvages », les suivants reprochent au premier d’avoir sacrifié leur culture d’origine sur l’autel de l’intégration.

Est-ce la raison pour laquelle dans Wombs les pionniers et les seconds s’affrontent dans une guerre sans fin ?

Si des extraterrestres de la planète Hekiou rencontraient certaines féministes terriennes en ce moment, ils auraient de fortes chances de bien s’entendre. Il faudrait que la providence leur fasse croiser le chemin lumineux et bienveillant de Laure Adler qui leur expliquera que  » Le féminisme ne s’est pas construit dans la haine de l’homme  » pour qu’ils s’en aillent inséminer ailleurs.

J’ai l’habitude des concepts les plus fous en terme de manga mais je dois avouer que Wombs pousse le bouchon de la bio éthique très loin.

J’espère ne pas vivre ce moment où un référendum me demandera mon avis sur cette question et je ne pratique pas le double standard.

Si des hommes devaient inséminer des aliens femelles ou prendre un comprimé alien qui booste les performances de leurs spermatozoïdes mon opinion aurait été la même.

 

 

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.