Ueki no Housoku, l’arbre des villes

À la base cet article devait être consacré à Bozebeats, un nouveau manga qui va essayer de survivre tant bien que mal dans la jungle éditoriale du Weekly Jump Comics. Malheureusement, ça ne va pas être possible car personne n’a trouvé la motivation de s’en occuper. Flemmingite aiguë dû au manque de crédibilité du prêtre shintô ou simple chute impromptu des températures justifiant un repli sur soi.

Rien ne peut expliquer cette absence soudaine de motivation à l’idée de se pencher sur le cas de ce prêtre étrange à part l’idée saugrenue d’utiliser des armes à feu pour exorciser les gens. Il n’y a rien de plus antinomique qu’un prêtre et une arme à feu. Certains diront que ce prêtre souffre d’un délit de sale gueule à cause des cicatrices de guerre qui constellent son visage.

Je ne dis pas que dans la vie on n’a pas droit à une deuxième chance mais les gens qui s’en vont bénir les armes à feu, ont dû être baptisées dans un sous-marin nucléaire pour trouver que ce syncrétisme, qui ne dit pas son nom, respecte les principes spirituels originaux.

Bref, faites comme vous voulez mais nous allons vous parler d’autre chose. Et puis avouez que c’est quand même sympa d’avoir une règle de mathématiques qui aurait l’immense honneur de porter notre nom. La liste est longue de la loi de Pareto, à la loi de Murphy en passant par les théories économiques de Schumpeter, je me dois de reconnaître de la manière la plus épiscopale possible le cachet, la constance dans le temps que cela donne à notre nom, notre histoire personnelle qui rentre ainsi dans la légende, siégeant au panthéon des maîtres mathématiciens les plus puissants.

Cela demande beaucoup de courage de se lancer à brûle pourpoint dans les mathématiques.

Pourtant, il en est certains qui, de façon cavalière, posent une équation sur un coin de la table avant de s’enfuir en laissant les gens sur place dans l’embarras.

On ne vous a rien demandé, les gens vaquaient à leurs occupations quand vous êtes venus les importuner. Vous ne saurez arborer le costume de l’imposture sans être consumé par la lumière du soleil incandescent, firmament subtil du savoir véritable.

Les Sapiens mesurent mal la responsabilité de la résolution car en découvrant une formule mathématique, on invente un poison qui contient son propre remède.

J’entends d’ici Pierre et Marie Curie crier à l’aide à chaque explosion d’une charge nucléaire quelque part dans le monde.

Ueki, au secours !

Ueki est tellement absorbé par ce qu’il fait qu’il ne sait sans doute pas qu’il existe une règle de mathématiques portant son nom.

Le héros parfait est souvent celui qui n’a pas conscience d’en être un, on ne l’entends pas brailler à tout va qu’il souhaite devenir l’empereur de la magie, le roi des pirates ou que sais je encore. Il se contente d’accomplir des exploits qui construisent peu à peu sa légende sans dévoiler dès le début de la série la fin de la dite série.

La loi d’Ueki est une règle mathématiques qui tient plus de l’échange équivalent de FullMetal Alchemist que du triangle rectangle de Pythagore. En effet, Ueki doit respecter une interdiction formelle: ne jamais utiliser ses pouvoirs contre ceux qui n’en ont pas et si, pour défendre l’oppressé face à l’oppresseur, il le fait quand même, il se mangera un angle droit en perdant une de ses abilités que le professeur Kobayashi, alias Kobasen nomme Zai. Et lorsque, le cas échéant, tous les Zai’s sont perdus, Ueki disparaîtra quelque part d’où personne n’est jamais revenu. Perspective qui n’effraie pas notre héros cependant il est probable qu’il ne soit même pas au courant de l’existence de cette règle.

Mori Ai est une jeune fille très cool qui s’intéresse d’un peu trop près à la singularité d’Ueki, en cherchant à savoir si Ueki est un alien ou non, elle finit par être embarquée dans cette aventure qui se termine au bout de 16 tomes. Ueki suscite chez elle une curiosité qu’elle ne peut réfréner, en effet, ce dernier possède le pouvoir de faire pousser un arbre à partir de n’importe quelle matière, Ueki peut tout recycler, de la canette de bière au préservatif usagée Ueki dispose du pouvoir ultime de l’écolo qui sommeille en moi. Si j’avais ce pouvoir, je recyclerai l’homme en arbre ou en arbuste, le résultat dépendra de la constitution initiale de l’homme recyclé.

Le professeur fait partie d’une centaine de candidats au titre d’entité suprême qui pour se départager organisent un tournoi entre les élèves auxquels ils ont conféré un pouvoir.

Le vainqueur recevra le Blank Zai, un pouvoir ultime qui semble être une abilité de création absolue.

Ueki Old School

J’ai été saisi par l’humour désopilant de cette série. Les dialogues ruissellent de cet humour noir et mature qui donne un ton unique à ce Shonen au style graphique simple et dépouillé à mi chemin entre le trait de Fairy Tale et celui de One Piece.

J’aime les pouvoirs étranges mais originaux que l’on retrouve dans des œuvres tel que Jojo Bizarre Aventure et Hunter X Hunter, je suis toujours curieux de voir la manière dont les personnages vont les utiliser.

L’adaptation animée n’a pas assumée le style graphique du manga, c’est un peu comme si vous tombiez amoureux de quelqu’un et que vous finissiez par lui demander de se faire refaire le nez. Je trouve ça dommage car ce trait un peu brouillon mais unique donne un certain charme à ce manga de FUKUCHI Tsubasa que je vous recommande vivement.

Le premier volume est disponible ici.

 

 

Éditeur Français : Pika Éditions

Éditeur Japonais : Shogakukan

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.