Kurokawa Mikage, une sorcière célibataire depuis un peu plus de 300 ans

Vu qu’hier nous avons fait connaissance avec Mako-chan, l’ange de la mort, il est parfaitement logique de vous présenter aujourd’hui l’ange destructeur du célibat c’est à dire le prochain petit ami de Kurokawa Mikage, notre sorcière bien aimée.

 

En effet, Kurokawa Mikage, une employée de bureau qui passe pour la vieille fille du service car la trentaine passée, elle n’est toujours pas mariée, vit une double vie qui ne serait pour déplaire aux plus téméraires d’entre vous. Le jour, Kurokawa est une office lady modèle, la nuit, elle rejoint son chat Noir afin de danser la salsa du démon.

Sans doute la seule solution qu’elle a trouvée pour se protéger de Voldemort ou plus certainement de l’inquisition mais malheureusement cette double vie l’empêche de s’épanouir sentimentalement et le soir de ses 300 ans Kurokawa se trouve bien embêtée. À quoi cela sert-il d’avoir un superbe gâteau d’anniversaire et de le partager sur Instagram plutôt qu’avec son namoureux ? Instagram sait faire pleins de choses, il dispose d’autant de filtres que vous avez de dents mais il ne sait pas enlacer et aimer quelqu’un comme le ferait un namoureux.

Et un filtre avec un namoureux numérique ne fait qu’accentuer le sentiment de solitude.

 

Quelle ne fut pas sa surprise lorsque le lendemain de son anniversaire, son n+1 lui présente Kobayashi Satoru, son nouveau collègue ressemblant comme deux gouttes d’eau au namoureux de son filtre Instagram.

 

Sabbath Queen

 

Celle qui a l’habitude de jeter des sorts se retrouve victime du sortilège le plus naturel et douloureux au monde, l’amour et ses symptômes car le soleil de la vie a une ombre qui nous rend dépendant du battement de cœur de l’autre.

Regonflée à bloc par ce sentiment qui donne des ailes, Kurokawa décide de se lancer dans la fabrication d’un filtre d’amour à l’ancienne à grand renfort de Mandragore, une sorte de tubercule au visage humain.

A-t-elle vraiment besoin d’un filtre d’amour pour se faire aimer de Kobayashi ?

 

Vous le saurez si demain est un lendemain qui chante.

 

 

Mangaka : MATSUMOTO Kyuujo

Auteur : HARADA Shigemitsu

Éditeur japonais : Hakusensha

Magazine de prépublication : Young Animal Arashi

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Une réflexion sur “Kurokawa Mikage, une sorcière célibataire depuis un peu plus de 300 ans

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.