The Exorcism Record, la nuit fauve

Sur Ohayominasan.com jusqu’à présent nous n’avions jamais encore présenté de Manhua, ces bandes dessinées chinoises conçu par des artistes de l’empire du milieu.

Manhua à ne pas confondre avec le Manhwa, son célèbre homologue coréen, Vous étiez à un W prés de vous tromper, voir de composer par erreur un menuet pour danser devant un monument aux morts.

Certains diront que c’est par snobisme culturel que jusque-là nous les avons ignorés. Je dirais plutôt que c’est par manque de références culturelles que nous avons évité de nous aventurer dans ce genre en soi.

Mine de rien, grandir avec les mangas ne fait pas de nous des japonais mais on finit par avoir certaines affinités avec la culture nippone, on est plus au fait de l’élément comique, de l’intensité dramatique, les codes nous parlent de manière non verbale, l’entière compréhension du sens de l’action donne de la profondeur au récit.

Or, je ne comprends pas le Manhua qui pour moi est plus un catalogue d’illustrations de très bonne facture qu’un récit clair et précis.

 

Voyage en terres méconnues

 

Ce manhua de Dengang est une terre de contraste, un sentier ardent entre l’obscurité et le feu, une épreuve qui rapproche vôtre corps de son âme. Je pourrais passer des heures devant les effets de lumière de ce chef d’œuvre chinois. On aurait dit un tableau impressionniste peint par les griffes d’un fauve de retour de chasse.

Quand on est spectateur d’une telle qualité graphique, on pourrait presque comprendre que l’histoire puisse être secondaire.

Une jeune femme possédée par un démon surpuissant cherche à reprendre les rênes de son âme. Un moine combattant l’observe du haut de son arbre, puis une rétrospective nous montre ce moine en pourparlers avec une créature surnaturelle, il veillera sur une enfant que le fantôme de sa mère lui a confié.

Personne n’a réussi à retrouver le fil conducteur de cette œuvre singulière dont on ne saurait dire que son seul intérêt est de nous en mettre plein la vue.

Cependant, lorsqu’on est touché par l’art, quand on voit un chemin à travers une œuvre, lorsque le fil de l’eau devient palpable et que ce que l’on voit nous donne l’impression de s’animer sous nos yeux, on ne peut que saluer le travail de l’artiste et lui souhaiter de rencontrer un scénariste du même niveau.

Cela fait des années que je vois des artistes anonymes partager des contenus d’une incroyable qualité sur des plates-formes comme Pinterest ou DeviantArt.

Grâce aux logiciels de création graphique d’aujourd’hui, vous pouvez dessiner de véritables tableaux sans vous salir les mains. Les textures de peintures sont bluffantes de réalisme

Les amateurs et les professionnels confirmés peuvent s’en donner à cœur joie, ils ne seront limités que par leur imagination… Et la pertinence d’un excellent scénario. Car un dessin, aussi sublime soit il, n’a de sens que lorsqu’il illustre un récit de qualité.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.