Asoko de Hataraku Musubu-san, une sadique au regard innocent

Le manga du jour peut vous sauver la vie, essayez de découvrir son thème en répondant à cette charade: Mon premier vous protège des MST, mon deuxième met votre partenaire à l’abri de vos MST, mon troisième vous permet de goûter aux joies de la sexualité, tout en vous préservant des joies de la paternité.

 

Je pense qu’un quatrième n’est pas nécessaire pour comprendre que l’on parle du symbole des années de lutte contre le Sida, le bout de plastique qui nous va comme un gant quand on bande, le petit chapeau qui donne de l’élégance à notre gland, vous aurez compris que l’on parle du bien nommé préservatif.

Merci à ceux qui ont trouvé la réponse, vous gagnez le droit de lire cet article jusqu’au bout.

Merci à Pif Parade de m’avoir insufflé la science de la charade, je savais qu’un jour ce savoir se révélerait utile.

 

Shounan Capote Industrie

 

La Shounan Rubber Industry est une société spécialisée dans la conception de produits à base de latex dont nos fameux préservatifs, les couvres chefs des décontractés du gland.

Sagami Gorou vient d’intégrer le service des planifications des ventes où il s’occupera du suivi du traitement administratif des commandes. Notre jeune héros est ravi de cette nouvelle affectation car elle lui permet de se rapprocher de la jeune femme dont il est tombé amoureux, Musubu-san, jeune chercheuse du service Recherche & Développement. Cette dernière développe en ce moment un nouveau produit, une nouvelle gamme de préservatifs assurant au gland un confort jamais atteint jusque-là. Comme tous les prototypes, celui-ci a besoin d’être testé dans des conditions réelles afin de pouvoir effectuer des ajustements en fonction des observations et des préconisations du testeur. Musubu-san profite donc de l’arrivée du jeune homme dans le service pour lui demander de tester le prototype. La femme dont vous êtes secrètement amoureux vous demande de tester le préservatif qu’elle a conçu elle même. On ne saurait trouver mieux pour définir un moment de gêne.

Sagami connaîtra sa deuxième VDM lorsque Musubu-san lui demandera, quelques jours plus tard, de lui donner ses impressions sur le préservatif qu’elle lui avait demandé de tester. Comment lui dire sans passer pour un loser qu’il n’a pas de partenaire avec laquelle il pourrait évaluer la qualité du préservatif ?

 

L’avis qui taquine

 

MORI Taishi nous gratifie d’un style graphique très agréable visuellement comme vous pouvez le voir dans la galerie d’images ci dessous. Ce mangaka est coutumier du fait comme vous pouvez le constater dans Naa-tan to Goshujin-tama, un one shot publié dans le Grand Jump de la Shueisha. En général, MORI Taishi est un auteur qui aime donner le pouvoir à ses personnages féminins, jeunes femmes au physique agréable qui sous des airs innocents qui ne laissent rien présager finissent par sadiser le héros de l’histoire. Dans l’univers du manga, on appelle ce genre de domination mentale le Smut, un genre de manga en soit où le héros se laisse embarquer par la candeur de celle qui est la véritable héroïne de l’histoire pour vivre une relation où la frustration décuple le plaisir. Découvrez sans plus attendre une œuvre où le héros tombe sous l’emprise de l’imagination perverse d’une « innocente » héroïne.

 

Mangaka : MORI Taishi

Magazine de prépublication : Gekkan! Spirits

Editeur Japonais : Shogakukan

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.