Isekai Hell, l’enfer des mondes parallèles

Car il faut que la folie des mondes parallèles cesse.

 

À Ohayominasan.com, on s’est dit qu’on allait profiter des vacances pour vous parler des mondes parallèles. En effet, apparemment pas une semaine ne passe sans qu’apparaisse un nouveau monde parallèle, chaque jour, un magazine manga de prépublication lance un nouveau Isekai « quelque chose » consacré à ceux qui ont choisi de prolonger leur vacances au de là de leur date de retour;

 

Isekai Yakkyoku

Isekai Yakkyoku où un génie de la recherche médicale meurt puis se réveille dans un monde d’Heroic Fantasy où il continue de soigner les gens;

 

Isekai Shokudou

Isekai Shokudou, l’histoire du Nekoya, un restaurant à l’ouest qui ouvre ses portes à l’inconnu tous les samedis, accueillant dans une ambiance chaleureuse des extraterrestres et autres improbables créatures qui trouveraient facilement leur chemin dans un épisode de Cobra;

 

Isekai Tensei Soudouki

Dans Isekai Tensei Soudouki, c’est l’âme d’un lycéen otaku qui se retrouve dans le corps de Balud Cornelius, le noble fils d’un aristocrate du royaume de Mauricia, un corps dans lequel l’âme d’un ancien conseiller du clan Uesugi a également trouvé refuge, ce cocktail d’astuces et de rigueur dans son esprit lui permettant d’administrer ses terres d’une manière déconcertante pour quelqu’un de son âge.

Isekai Tensei ni Kansha o

Et enfin, Isekai Tensei ni Kansha o nous raconte l’histoire d’un vieil homme réincarné dans le corps d’un jeune aventurier vivant dans une réalité virtuelle d’Heroic Fantasy. Notre jeune retraité profite de cette cure de jouvence pour se lancer à l’assaut des donjons et des cavernes mystérieuses accompagné d’une équipe aux compétences variées.

Comme vous pouvez le constater, l’Isekai n’est pas un épiphénomène qui n’ambiance que le triangle des Bermudes, l’Isekai est un mouvement de fond qui se rapproche dangereusement de vous.

Tapez Isekai dans Google pour risquer de disparaître à tout jamais de notre monde réel.

 

D’où vient ce besoin d’évasion ?

 

Il est vrai que parfois la Terre ne tourne pas rond. La paix est un vœu pieux d’utopistes d’un optimisme qui exaspère les cyniques. Les inégalités se creusent plus vite que les tombes de ceux qui ont les moyens de se les payer, les chats ont pris le pouvoir dans certains pays du monde.

Bref, c’est pas facile tous les jours et afin d’avoir une réponse à cette problématique, nous avons contacté le célèbre psychologue, cousin de notre rédacteur en chef, Osamu Desuka afin que son expertise nous éclaire sur cette envie d’ailleurs :

 » Cette recherche de monde parallèle traduit un besoin d’échapper au monde actuel, fuir la réalité afin de vivre autre chose ailleurs, loin d’un quotidien banal et ennuyeux. Cette obsession du monde parallèle dans lequel est possible ce qui ne l’est pas dans notre monde actuel est l’expression de la frustration de celui qui n’a pas su trouver sa place dans ce monde et qui fantasme sur un nouveau champ des possibles. Elle exprime l’envie de refaire sa vie, de changer de vie en prenant un nouveau départ, le souhait de vivre une réincarnation consciente car le réincarné dans un nouveau monde se souvient de son ancienne vie et s’en sert pour égayer son quotidien au sein de sa nouvelle terre d’accueil.

Voilà, c’est tout ce dont vous avez droit pour un échantillon d’analyse gratuite. Au revoir et dites à mon cousin qu’il me doit de l’argent.  »

Merci, on transmettra le message à l’intéressé lorsqu’il sera de retour du Nicaragua.

Et même si le Nicaragua était un monde parallèle duquel Otaku Desuka ne pourrait jamais revenir avec l’amélioration du rendu de la VR, on peut s’attendre à vivre, dans un futur proche, notre vie dans la VR, travailler, interagir avec des collègues se trouvant aux 4 coins du monde, parlant leur langue respective traduite en temps réel par Google Translate.

Donc c’est très gentil de votre part de vous soucier du sort de notre rédacteur en chef mais pour ma part, ça m’arrange bien de prendre sa place afin de m’épanouir enfin professionnellement.

Merci d’avoir lu cet article écrit depuis un monde parallèle au vôtre et à bientôt si d’ici là je suis encore là.

 

Jean-Claude Van Hooijdonk

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.