Littles Chaos, la genèse des meilleures amies du monde

Souvent, vous vous êtes demandés comment votre enfant se comportait réellement à l’école. Si on écoute ces petits garnements, tout va bien, ne vous inquiétez pas, laisse moi tranquille jusqu’à ce vous ne découvriez sur son bulletin scolaire une mention concernant son comportement qui vous pique les yeux.

C’est souvent le cas des garçons qui ont beaucoup plus de mal à chuchoter avec grâce et mesure que les filles, ces créatures maitrisant l’art de la discrétion depuis l’aube des temps.

Les choses peuvent se passer sous vos yeux sans que vous ne puissiez les voir, si bien qu’il arrive fréquemment qu’une fille soit mystérieuse même pour sa maman.

 

Le manuel illustré des petites terreurs

 

L’actualité manga du jour nous plonge dans le quotidien de la petite Itou Yuzu qui découvre sa nouvelle école en espérant s’y faire des amies fiables, des amies sur lesquelles on peut compter, lapalissade nécessaire dans le monde d’aujourd’hui où nombre d’imposteurs s’octroient le titre d’ami, avantage sans la contrainte, la mie de pain sans la croute qui n’aime que la douceur de vivre et la fuite des inconvénients.

 

Son baluchon de grand-mère japonaise sur le dos, Yuzu se présente timidement devant un par terre d’enfants qui la regarde avec de grands yeux. A l’heure du déjeuner, elle vit son premier moment de solitude, celui que toutes les petites nouvelles craignent lorsqu’elles débarquent dans un nouvel établissement. A titre hyper personnel, je remercie Tania qui a été la première à être venue vers moi lorsque j’effectuais ma rentrée dans cette école où je changeais de milieu social. Je ne l’oublierai jamais et là où elle est, j’espère qu’elle y est heureuse, arborant son fameux sourire qui est le plus beau sourire du monde.

Alors que Yuzu désespérait à l’idée de se sustenter de son bento toute seule, Ukippe et Akiko-chan font leur apparition devant elle en lui proposant de déjeuner avec elles. Et lorsqu’elle accepte, elle apprend très vite qu’en fait c’était un pari lancé par ces deux têtes de fraise qui voulaient savoir si Yuzu était une froide tsundere qui préfèrent manger seule ou une jeune fille qui veut sociabiliser avec ses camarades. A la suite de ce pari perdu, la discussion s’engage entre nos trois héroïnes notamment à propos des devoirs qu’il fallait faire pour aujourd’hui, Akiko trouve parfaitement normal de demander à Yuzu qui débarque le jour même si elle peut lui prêter ses devoirs. S’en suivra nombre de situations similaires abordées sur un ton caustique venant ponctuer ce manga Seinen au graphisme particulier mais à l’humour ravageur.

 

 

Mangaka : SUZUKAWA Rin

Magazine de prépublication : Manga Action

Éditeur japonais : Futabasha

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.