Stan Lee, le père spirituel des super héros

Ohayominasan.com est un webzine spécialisé dans la présentation des nouveautés manga ainsi que dans la découverte de mangas méconnus. Jusqu’à présent nous n’avons pas parlé de comics car certains sites comme l’encyclopédie Marvel le font très bien mais apprendre hier soir le décès du père de Spiderman nous oblige à lui rendre l’hommage le plus affectueux qu’il soit.

 

Porte de Montreuil

 

Être enfant dans les années 80 c’est se retrouver à la croisée des chemins de l’histoire de l’industrie du divertissement, on feuillette des bds des Schtroumpf et Asterix, on joue aux jeux électronique en rêvant des salles d’arcade, on va au cinéma voir Superman 4 et bien entendu, on apporte un peu de couleur aux collections de comics de nos grands cousins en colorant les pages en noir et blanc. Ceux qui ont bien connu cette époque se rappellent qu’une page sur deux étaient en couleur, les pages en noir et blanc faisaient la joie de nos feutres que l’on préférait aux crayons de couleur afin d’être sûr d’immortaliser notre coloriage à jamais.
Quand je pense à Stan Lee, je revois les Magazine Spidey et Titans des éditions LUG, la tête de Stan Lee, sa barbe rousse au dessus d’une machine à écrire, j’avais une affection particulière pour les Strange Spécial Origines, mon goût pour l’écriture est né lors de la lecture de ses fiches racontant les origines des pouvoirs des héros, toujours cette même routine du scientifique bombardé par des rayons gamma lors d’une expérience ayant mal tourné qui miraculeusement réussi à y survivre, cette façon unique de raconter la naissance du pouvoir, cette sublimation du choc post traumatique devenant une force qui fera du personnage un héros ou un vilain.

A travers ces couleurs très Pop Art, on sent que les champignons hallucinogènes poussaient non loin des bureaux de la Marvel, il en faut sans doute pour imaginer des hommes en costume de vautours volant au dessus des grattes ciel de la grande pomme.
À travers cet hommage, je tiens aussi à saluer le courrier des lecteurs héroïque de tous les magazines Marvel, ces passionnés de la première heure qui répondaient à la fougue des lecteurs impatient de découvrir la suite du premier arc consacré à Thanos.

 

La mort est une nouvelle vie

 

Le décès de Stan Lee est une vue de l’esprit car son œuvre est un univers qui grandit chaque jour. Stan Lee n’est pas un dieu contrairement à ce que je croyais petit, moi qui lui trouvait des accointances avec Zeus du fait de sa fabuleuse barbe rousse, Stan Lee était un homme comme nous qui nous a montré le chemin pour faire de nos rêves une réalité.
Stan Lee c’est celui qui a su donner aux différents mouvements civiques des années 60/70 un écho intelligent au sein de ses publications.
Les femmes occupent un rôle central dans l’univers Marvel, d’aucuns souligneront le galbe avantageux des formes de ses héroïnes pourtant les héros portaient exactement le même types de costumes très près du corps qui font la joie des cosplayer du monde entier.
Les noirs ont pour la première fois dans la pop culture américaine des rôles positifs, structurés, infiniment moins caricaturaux que les figures tutélaires de l’oncle Tom, du Coon, de la Nanny et du Sambo, symbole du racisme de l’esclavage et des sociétés post esclavagistes. La plupart des stéréotypes racistes sur les noirs sont issus de ces personnages issus de la propagande pro esclavagiste qui ne souhaitait pas voir les blancs et les noirs sur un même pied d’égalité. Alors on a caricaturé le vieux noir qui au crépuscule de sa vie ne rêve que du bon vieux sud esclavagiste de son enfance, sa femme, la nounou et maîtresse du maître blanc, lui remonte chaque jour les bretelles, histoire de le castrer symboliquement, ses deux fils sont bien entendus des bons à rien, le Coon cherchant à imiter sans comprendre la tenue et le langage soutenu de l’élite blanche, le Sambo ne se donnant même pas cette peine car il préfère dormir, rire et danser.
L’objectif non affiché de cette propagande raciste était de détruire la figure de l’homme noir pour justifier l’esclavage, ce sont des sauvages, ce sont des enfants, ils sont fainéants, l’esclavage les a sauvé de l’ignorance et de la bestialité, l’esclavage en a fait des hommes modelés par les coups de fouet et les viols car le viol est un outil pédagogique qui soumet les plus récalcitrants.Lorsque l’on observe le Pr Xavier et Magneto, on ne peut s’empêcher de penser à Martin Luther King et Malcolm X. Ces personnages blancs inspirés des leaders de la lutte pour les droits des noirs sont révolutionnaires car ils nous montrent que l’on peut s’inspirer de l’essence d’un être sans forcément venir de la même culture que lui. Je suis un immense fan de Pierre Desproges, cela ne veut pas dire que je regrette d’être noir, cela signifie que j’aurai aimé avoir ne serait ce qu’un centième du talent de Desproges.

Comme on a pu le voir, l’écriture de Stan Lee ne s’accordait aucune limite. À travers l’alcoolisme d’Iron Man, la solitude de SpiderMan et les maladies mentales de certains vilains, Stan Lee abordait les thèmes de société d’une manière révolutionnaire pour nous ouvrir les yeux de manière bienveillante sur la part d’ombre de notre société humaine.

Bienvenue au paradis Stan Lee, Stanley Lieber car lorsque l’on a vécu une vie au cours de laquelle on a donné autant de bonheur, on n’imagine pas pour lui une autre destination possible.

 

Il existe encore des sanctuaires BD comics dans lesquels vous pourrez retrouver des éditions rares et collector comme Fantasmak alors n’hésitez pas à y faire un tour, ce sont des boutiques à taille humaine où le maitre des lieux est souvent lui même un immense passionné qui sera ravi d’enrichir votre culture Comics.

Pour le plaisir des yeux, je partage avec vous le premier épisode de la première série Spiderman au doux parfum vintage des années 60 :

 

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.