Mononogatari, le jeune homme qui frappe les esprits

Aujourd’hui, on vous présente un manga qui prend son temps.

L'une des magnifiques couvertures de ce superbe manga Seinen
L’une des magnifiques couvertures de ce superbe manga Seinen – Mononogatari manga

 

En effet, la publication de Mononogatari a démarré en 2014 dans l’Ultra Jump de la Shueisha et à cette date du 7 mars 2019, on ne comptabilise que 9 volumes. Il est vrai qu’à ohayominasan.com, nous ne sommes pas fans des cadences infernales qui fragilisent la santé des artistes mais ce rythme de parution extrêmement éparse pourrait faire passer Mononogatari pour une bd européenne publiant un album par an.
Ce rythme de parution est si lent que l’auteur de ce manga pourrait mourir avant la fin de son œuvre. De quoi nourrir des regrets qui pourraient prendre la forme physique des Tsukumogami, ces esprits que combattent les membres du clan Saenome.

Poltergeist

Dans ce manga Seinen conçu par Onigunsou, Kunato Hyouma est un exorciste appartenant au clan Saenome. Contrairement à son grand père qui prend le temps de sonder les Tsukumogami afin de savoir s’ils veulent manger des humains ou juste passer un plus de temps sur Terre, Kunato envoie de longues droites dans le ventre des esprits. Le jeune homme ne fait pas de détails car pour lui tous les Tsukumogami sont comme ceux qui ont tué sous ses yeux sa grande sœur et son grand frère. Étant le futur héritier du clan, son grand père essaie tant bien que mal de lui inculquer les valeurs ayant toujours été les leurs. Mais rien n’y fait, Kunato préfère parler avec ses poings plutôt que d’établir un dialogue constructif avec des esprits qui parfois sont simplement paumés. Alors son grand père décide d’employer une méthode originale afin d’ouvrir le cœur de son petit fils, mon garçon, je te dis de m’écouter mais tu fais la forte tête ? Tu penses tout savoir à ton âge ? Tu penses que je ne souffre pas du décès de ta sœur et de ton frère ?
Il décide alors de l’envoyer séjourner dans l’auberge espagnole de Nagatsuki Botan, une étudiante ayant la particularité d’être la maîtresse de 6 Tsukumogami qui travaillent pour elle.

Comment des Tsukumogami peuvent ils vivre avec des humains ? Pour quel genre de travail sont ils employés ? Est-ce que Nagatsuki arrivera à rendre Kunato plus tolérant ?

 

L’avis d’Otoko Dashi

 

On vous voit d’ici, ne commencez pas à voir dans ce manga des corrélations avec votre réalité.
Vous imaginez vous donner vie à une vieille paire de chaussettes non lavée depuis plus de 50 ans ? Quelle tête aurait cette forme de vie ?
Non, sincèrement, même si on savait comment faire, on ne le ferait pas.

On a bien aimé ce manga qui semble avoir été une source d’inspiration pour Black Torch. Dommage que Black Torch ne se soit pas inspiré de sa longévité.

 

Mangaka : Onigunsou

Magazine de prépublication : Ultra Jump

Éditeur japonais : Shueisha

 

Manga France, Scan Manga, otaku, manga fr, top manga, sortie manga, manga seinen, chronique manga

 

Cheap Website Traffic

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.