Ao no Haha, la poupée de son

Aujourd’hui, on vous présente une jeune femme à laquelle on a fait la pire blague possible. Ne cherchez pas, ne faites pas de surenchères, vous n’avez pas connu pire à moins que des extraterrestres vous aient jouer le tour de l’enlèvement nocturne pour vous conduire au delà du réel.

La poupée chante le Blues

 

En effet, on a un drôle de sens de l’humour dans le village de Mizukago, un village à taille humaine où les habitants vouent un culte à la Mère Bleue, une créature mystique que l’on pourrait considérer comme le totem protecteur de ce petit hameau. Itoko, l’héroïne de ce manga de Mogi Sayaka a cru qu’elle allait se marier avec celui qui avait réussit à lui faire retrouver le sourire perdu au fond d’elle même. Touya san a su faire preuve de patience avec celle qu’il côtoie depuis le jardin d’enfant. Il faut dire que la jeune fille avait de drôles de sujets de conversation. Pour ma part, si une petite fille me dit qu’elle entend de la musique lorsqu’une personne meurt, je ne vais pas chercher à savoir quel style musical c’est, je la désenvoûte sur place grâce à la force du bon goût et de la géométrie. Touya a employé une méthode plus douce qui consiste en une approche constante qui s’étale dans le temps. Pour prendre à revers les gestes dans lesquels se réfugient les victimes de choc post traumatique, Touya employait les mots justes comme autant d’onguents qui ont reconnecter Itoko à sa sensibilité afin de lui permettre de remonter à la surface d’elle même. Après avoir parcouru ce chemin de croix, le jeune couple décide de poursuivre leur route ensemble en se mariant dans le village de Mizukago qui est la terre natale de Touya. Les deux tourtereaux veulent respecter les traditions du village notamment celle de la poupée Higomori.

 

Higomori doll, la poupée qui boit votre âme

 

La poupée Higomori est une poupée grandeur nature épousant les formes de la future compagne d’un homme originaire de Mizukago.
Itako a eu l’occasion de rencontrer la sienne quelque jours avant de convoler lors d’une visite impromptue de la remise dans laquelle était entreposée. Se retrouver nez à nez avec une reproduction de soi même aussi détaillée aurait dû lui mettre la puce à l’oreille, on respecte les traditions certes mais ça n’est pas anodin pour Itako, croiser le regard vide de cette poupée c’est comme se voir dans un miroir désarticulé. Ça fout les jetons, je me casse d’ici mais non, l’amour est le plus fort donc on s’assoit sur notre intuition et l’on se laisse bercer par la cérémonie d’un mariage qui ressemble à un enterrement. On échange des coupes de sake puis la maîtresse de cérémonie nous invite froidement à jeter la poupée Higomori dans le feu. La suite des événements nous échappe, la poupée calcinée balbutie quelque mots, un invité surprise en la personne de Dobume vient faire payer le prix du sang, on apprend que Dobume est une entité à laquelle le village doit quelque chose, vous n’auriez pas pu le dire avant ? J’aurai mis de ma poche s’il le faut, j’aurai tout donné pour ne pas voir mon époux à terre le jour de son mariage. Le Dobume l’a giflé et moi je me réveille un matin dans l’obscurité de la remise que je regrette d’avoir visité, j’ai senti le chant de la mort se répandre en moi avant de perdre connaissance, les initiés disaient que la mère Bleue allait donner naissance à un enfant.
C’est sans doute le rêve de bon nombre d’enfants de donner vie à leurs jouets mais pour ma part, j’aimerai simplement quitter le corps de cette poupée qui a bu mon âme.
J’ai l’impression de rouiller, je n’arrive pas à bouger, je me suis endormi dans le véhicule de mon esprit, je me réveille dans le corps d’un bébé Nenuco.

 

Mangaka : Mogi Sayaka

Magazine de prépublication : Gekkan Action

Éditeur japonais : Futabasha

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.