Goreijo Takashima Kiyono wa Hisoka ni Tashinamu, l’école des mauvaises manières

Aujourd’hui, on accorde une attention particulière à nos bonnes manières, on arrive à l’heure, on ne baille pas aux corneilles.
En effet, bafouer ces règles de savoir vivre ne nous permettront pas d’entrer dans les bonnes grâces de l’héroïne de ce manga pour laquelle le respect de l’étiquette est une profession de foi.

Goreijo Takashima kiyono wa hisoka ni tashinamu

Religion Sociale

 

Depuis sa plus tendre enfance, les règles du bon goût et de la géométrie sociale occupent une place centrale dans la vie de Mademoiselle Takashima. Ses camarades admirent ces manières raffinées, notre jeune femme fait bien entendu semblant de ne pas s’en rendre compte car son comportement se doit d’avoir l’air le plus naturel possible. Il est primordial pour elle de montrer que ces règles strictes qui pèseraient de tout leur poids sur les épaules de ses condisciples ne sont pas contraignantes pour elle.

 

L’art de la transgression

 

Pourtant, dans ce monde policé où la portée de chaque geste est mesurée, le vernis de le bienveillance commence à craquer. Au départ, lorsqu’elle voyait ses camarades se comporter de manière vulgaire, lorsqu’il lui était adressée des paroles que d’aucun jugerait trop familières, Takashima sama se faisait un devoir de les châtier en son for intérieur, comment saurait on se montrer aussi cavalier avec celle qui s’efforce chaque jour à chaque instant de rendre à l’étiquette les lettres de noblesse qui lui reviennent ?
Cependant, il est de plus en plus difficile pour notre jeune femme de résister à l’envie de transgresser toutes ces règles agissant sur elle comme une camisole sociale qui l’empêche d’être naturelle devant les autres. En effet, à chaque fois qu’elle constate un manquement aux règles de bonne conduite chez ses camarades, elle ressent le besoin de s’adonner à la même transgression afin de comprendre la satisfaction que semble éprouver ses camarades lorsqu’ils contreviennent à ces règles.
Chaque chapitre est le prétexte d’un nouveau champ d’expérimentation pour Takashima sama qui s’en retourne chaque jour chez elle avec une nouvelle règle à enfreindre en constatant que chaque brèche infligée à l’étiquette lui donne un sentiment d’exaltation jouissif.

 

Avis d’Otaku Desuka

 

Même s’il y a quelque maladresse dans les traits, le style de l’auteur est très pulpeux. Ce manga est un Ecchi fan service dans la plus pur tradition du Fan service Ecchi mais c’est pas grave car on assume totalement notre appétence pour les héroïnes joufflues.
On vous invite à découvrir les aventures de cette jeune femme qui apprend chaque jour à redessiner les contours de sa liberté.

 

Magazine de prépublication : Gekkan Shounen Ace

Mangaka : Mikipon

Éditeur  japonais : Kadokawa

Manga France, Scan gratuit Manga, otaku, manga fr, top nouveau manga, sortie nouveau manga, chronique manga

Cheap Website Traffic

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.