Tokyo Iriboshi Kanrikiyoku, la douane du futur

Tokyo Iribochi Kanrikyoku – Line et Ann

 

Parfois, je me dis que le WTF devrait être remboursé par la sécurité sociale. Pour cela, il faudrait bien entendu mesurer l’impact du WTF sur votre activité cérébrale ainsi que sur votre système nerveux. Les observateurs avisés constateraient que votre encéphalogramme se stabilise de manière curieuse lorsque votre cerveau est exposé à une source de WTF. Il serait sans doute préférable d’attendre la confirmation du Professeur Rolin mais selon toutes vraisemblances, moins vous cherchez à comprendre, plus vous riez.

Le futur est la terre promise du WTF car on peut expliquer l’illogique ou l’insensé grâce à l’excuse de l’innovation technologique. En effet, tout vole dans le futur, les voitures volent, les maisons flottent, les stations orbitales gravitent autour de la Terre, les autoroutes seront prochainement remplacées par des balises à haute fréquence qui dématérialiseront votre véhicule en cas d’excès de vitesse. La maîtrise d’une telle technologie nécessite des terres rares et autres matériaux qui seront extraits d’un des satellites de Jupiter. Tout va bien.

 

Vos papiers s’il vous plaît

 

Aujourd’hui, on vous présente un manga sci fi qui n’a rien à voir avec votre journée. En effet, en ce jour de mai, le soleil brille généreusement alors que l’ambiance de Tokyo Immigration est plus proche de celle des oiseaux de nuit qui cherchent à rester discrets. Entrer sur un territoire de manière clandestine n’est pas une mince affaire. A quoi pensent les aliens entrés illégalement au Japon ? C’est déjà pas facile pour les immigrés humains qui sont traités comme des animaux lorsque leur voyage pour la survie n’est pas en règle alors imaginez un alien à la tête de Predator qui voudrait passer inaperçu. Passe à la douane d’abord, ne raconte pas d’histoires intergalactiques. Line et Ann, les deux charmantes héroïnes de ce manga de Madoguchi Moto, s’occupent chaque jour d’extra terrestres clandestins venus sur Terre pour s’adonner à des commerces illégaux. Agentes spéciales du Bureau d’Immigration Planétaire, nos deux jeunes femmes prennent leur mission à cœur pour le plus grand plaisir des lectrices et des lecteurs qui ont hâte qu’un deuxième chapitre soit publié rapidement.
On sent que l’auteur a été influencé par le style graphique de Kill La Kill et Fuli Culi et on lui souhaite autant de succès que ceux qui l’ont précédé.

 

Mangaka : Madoguchi Moto

Magazine de prépublication : GOT

Éditeur japonais : Comic MeDu

 

Cheap Website Traffic

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.