Hengoku No Schwester, la Sainte orpheline

Aujourd’hui, on vous invite à ne pas entrer à l’intérieur d’une vierge de fer.

hengoku no schwester
Hengoku no Schwester – Le couvent des damnés ( Glénat Manga )

Pourtant, si on vous force à pénétrer dedans, vous aurez du mal à suivre notre conseil.
Il nous arrive de ne pas avoir le choix.

Parfois on voit dans le ciel les conseils que l’on a reçu s’échapper au loin de manière à rejoindre l’horizon, ils volent comme des oiseaux qui ont su se fondre dans une nuée de fou de bassan. Ils s’éloignent des hommes qui ne les écoutent qu’après avoir étancher leur soif de sang.

L’inquisition.

La chasse aux sorcières est une des plus grande hérésie de l’histoire des hommes. Une si grande erreur de jugement que certains prétendent aujourd’hui qu’elle n’aurait jamais eu lieu. Comme si pour se départir d’un passé honteux, il suffisait de prétendre qu’il n’eut jamais existé

L’église a toujours vu d’un mauvais œil celles et ceux qui parlaient aux plantes, celles qui font pousser les fleurs là où souffle le parfum de la mort, les créatures hirsutes qui sortent des sentiers battus par l’ignorance et l’arrogance de ceux qui pensent savoir. Durant l’inquisition, un grain de beauté faisait de vous une suspecte, la rumeur pouvait vous conduire sur l’échafaud en passant par tant d’instruments de torture que vous pouviez vous demander pourquoi est-ce que vous n’avez pas chercher à mourir avant.

Le manga du jour relate l’imaginaire de l’époque, il se déploie autour d’un des supplices les plus terrifiants qu’un condamné pouvait craindre, l’instrument d’une mort lente comme une journée sans fin, la vierge de fer, cette chambre de métal à l’intérieur parsemé d’épines qui vous vident de l’amour de Dieu.
Dans cette œuvre de Takeyoshi Minoru qui se déroule au XVIe siècle dans le Saint Empire romain ( germanique ), on suit les aventures d’Ella, fille adoptive d’une guérisseuse accusée à tort d’être une sorcière. Témoin impuissante du spectacle de sa mère soumise à la question, Ella se retrouve internée dans le couvent du Partage des Eaux afin d’être reformater mentalement dans cet établissement qui réeduque les filles de sorcières. Un programme neuro-linguistique concocté par Madame Eldegard, la gentille dame qui a torturé la mère de Ella sous ses yeux.
La jeune fille va grandir en ces lieux austères en se demandant chaque jour de quelles façons elle pourra venger sa mère.

D’un endroit qui devait la rapprocher de Dieu, elle ne gardera que les ténèbres de la nature humaine.

Comme la certitude que l’on remplace par le vide pour laisser la place à l’imagination.

Pour vous procurer la version française, cliquez ici

 

Mangaka : Takeyoshi Minoru

Éditeur japonais : Shogakukan

Éditeur français : Glénat

 

 

Sorties françaises manga, Glénat manga

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.