Sekilala Kanojo, la mise à nu de 3 jeunes femmes

Rumi – « Sekilala no Kanojo »(jap) – « Mises à nu« (fr)

Alors qu’il s’est fait lourdement largué par Mieko-san, Otoko Dashi a tenté de noyer son chagrin dans un moonshine fait maison, un breuvage concocté dans sa cave où sommeille l’alambic du désespoir.

Après s’être endormie en pleurant, il est réveillé au petit matin par la sonnerie de son téléphone qui a failli passer par la fenêtre avant que son propriétaire ne se ravise en se disant que peut-être verrait il la lumière au bout du fil.

Quelle ne fut pas sa surprise lorsqu’il reconnut aux prix de quelques atermoiements la voix de Rumi, cette vieille connaissance qu’il a croisé un soir alors qu’il cherchait une manette Dreamcast à Akihabara. Otoko était en quête d’une deuxième manette car celle qu’il avait prêté à un ami ne lui a jamais été rendue. Selon cet ami, la manette est perdue et personne ne l’aidera à retrouver son chemin.

Fatigué par les mensonges de l’amitié, l’Otoko part en quête d’une manette qu’il ne prêtera jamais.

Otoko Dashi en quête de sa manette (© image tirée du jeu « Yakusa 0 »)

En se dirigeant vers ses boutiques préférées, son attention a été attiré par une silhouette de jeune femme de dos secouant frénétiquement son derrière joufflu, la tête à l’intérieur d’un purikura au sein duquel deux autres jeunes femmes étaient installées. Otoko décida d’immortaliser à sa manière ce moment en prenant des photos du dos de cette charmante personne qui s’amusait à faire des photomatons avec ses amies. En panne de sujet depuis quelque temps, l’homme de la situation se dit que parmi ces demoiselles se trouve surement l’égérie du mois de septembre qu’il recherche depuis fin janvier, il passe donc une tête à l’intérieur de la cabine et cela pile au moment où retentit le flash du quatrième purikura. Les réactions face à cette intrusion sont contrastées, Rena est morte de rire et lui demande de se joindre à elles, Mayumi jure de le tuer s’il ne retire pas sa gueule de ses photos, Rumi l’observe en silence d’un air suspicieux. Elle l’a vu tout à l’heure lorsqu’il la prise en photo et elle le trouve culotté de venir les aborder l’air de rien. Fumiste comme elle aime, hypocrite et menteur, Rumi a tout de suite vu en lui le compagnon parfait des nuits d’amour punk et destructurées qu’elle aime vivre, ces nuits moites pleine d’amour et de violence mutuelle.

Rumi et ses amies

Elle veut qu’il lui bouffe le cul, elle veut le gifler, le mordre, le scarifier. Elle veut le sacrifier sur l’autel des idoles japonaises. Otoko leur parle d’Ohayo!Magazine et de cette fameuse égérie du mois de septembre qu’il cherche depuis le début de l’année. À sa grande surprise, ce dernier n’hésite pas à montrer aux jeunes femmes les photos qu’il vient de prendre afin qu’elles comprennent l’état d’esprit du magazine c’est à dire un état d’esprit de cochon responsable, de porcs qui assument tout sauf les golden shower.

WAP

Alors qu’ils étaient en train de boire un verre tous les quatre afin de poursuivre cette conversation, Réna et Mayumi ont prétexté le besoin de fumer une cigarette pour disparaitre derrière un écran de fumée. Ça n’a pas vraiment gêner nos deux jeunes gens qui comme deux fauves n’ont cessé de se dévorer du regard tout le long de ce moment passé ensemble.

« Tu nous raconteras !^^ » reçut-elle comme sms de la part de ses deux copines.

« On va chez moi ? » dit elle à l’Otoko qui ne s’est pas fait prié.

Découvrez sans plus attendre les aventures de trois jeunes femmes d’aujourd’hui qui se mettent à nu et vivent une vie pleine de fun et d’aventures sans lendemain.

Mangaka : LINDA

Éditeur japonais : Hakusensha

Éditeur français : Taifu Comics

Pour vous procurer la version française de ce manga, cliquez sur ce lien.

Quelques images sucrées des aventures de nos trois copines :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.