Cigar Holic シガーホリック, la poupée qui se fume

Aujourd’hui, on vous parle d’un manga qui vous rappellera l’époque où vous faisiez des soufflettes à vos petits copains.

Un exemplaire de poupée qui se fume

Si vous ne savez pas ce qu’est une soufflette, on ne sait pas non plus, pourquoi est ce que vous nous demandez ça ? Laissez nous tranquille. Seules celles qui savent ce que c’est peuvent poursuivre la lecture de cet article écrit à bout de souffle par Otoko Dashi, exténué par la folie de ce monde.

‘La fée soufflette’

Aujourd’hui, on vous offre une poupée gonflable qui vous souffle dans les bronches le cancer des poumons. Ça vous changera de la poupée Barbie à la plage avec son van rose, l’encre de chine de papa qui vous servait à faire le plein.

Pour l’acquérir, il vous suffit de passer la commande sur le site du cigarettier 7 NorthStars et d’attendre de vous faire livrer cette poupée que vous recevrez dans un packaging de paquet de cigarettes à taille humaine.
C’est ce qu’a fait Mamoru, le héros de ce manga de Keiyuu, en suivant les conseils avisés de son camarade de fac, son binôme, le spécimen type du copilote de vos loisirs de vie étudiante. Lui-même n’hésite pas à se faire accompagner à la fac avec son modèle d’humanoïde cigarette dont la tenue ressemble plus à une feuille à rouler qu’autre chose.
Après un léger retard à l’allumage dû à son manque d’expérience en matière de longs baisers langoureux, Mamoru arrive enfin à aspirer la fumée sans s’étouffer. Comment évoluera sa relation avec la cigarette électronique la plus sexy du monde ?

Pourquoi ?

En lisant ce manga, la première question qui nous vient à l’esprit, c’est ‘Pourquoi ?’, un ‘Pourquoi?’ qui nous laisse en suspens au dessus de toutes nos certitudes. Ensuite, on pense à Satoshi Kon et à son travail sur les corps désincarnés des idoles J-Pop réduites à l’état d’icônes numériques. Du coup, on reprend la lecture du manga, on essaye d’avancer mais on se dit qu’en fait heu non, il n’y a rien d’intellectuel dedans, aucun fil conducteur caché derrière un écran de fumée, l’auteur rêve d’une femme qui lui servirait de chicha à la fraise, c’est bien réel.
Ce manga est tellement glauque qu’on se demande pourquoi on a écrit cet article. Puis on s’est rendu compte qu’on avait quand même bien avancé et que ce serait dommage de tout jeter. On fait du bullshit job donc c’est normal de raconter des conneries car les conneries font rire les gens et les gens qui rient ne pensent pas à faire la révolution.
Après avoir épuiser tous les recours du tribunal de notre conscience, il a fallu que l’on se rende à l’évidence, cet article, on l’a écrit pour dire qu’une vraie femme avec des vrais sentiments c’est mieux même si c’est hyper chiant et que ça saoule au bout de 5 minutes. D’ailleurs, tu fais quoi là ? Pourquoi t’a un compte OnlyFans?, c’est quoi ces donateurs, ils cotisent pourquoi? C’est qui ce mec là, un Sugar Daddy ?’

Et puis finalement on s’est dit ‘je sais pas, peut-être que je vais commander une cartouche de 7 NorthStars pour finir ma vie dans un bunker climatisé, explorant les contours de la tranquillité, foutez moi la paix.

Mangaka :Keiyuu

Magazine de prépublication japonais :Web Comic Zenyon

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.