Mashle, la magie des muscles

Alors qu’on était en train de se dire qu’il était temps que les mangaka en panne d’inspiration arrêtent de copier les manga à succès en appliquant la formule: Fairy Tale puissance (Mär x Dragon Ball Z) x Naruto = Black Clover, on est tombé sur Mashle :Magic and Muscles, un manga qui parle de magie et de muscles.

マッシュル -MASHLE- de Koumoto Hajime


On s’est alors demandé qu’est ce qu’on allait bien pouvoir raconter sur ce Mashle, le héros de ce manga à la croisée de trop de chemins pour que l’on puisse le résumer en une phrase. Mashle est né dans ce monde où la magie est le socle de la vie sociale, un monde où votre rang social est déterminé par votre potentiel ainsi que vos compétences en termes de magie. Comme Asta dans Black Lover, Mashle est né sans aucun potentiel magique, contrairement à ces congénères qui usent de leur baguette toute la journée comme dans Harry Potter. Cependant, cela ne dérange pas notre flegmatique héros qui préfère soigner sa musculature et sa condition physique pour, à l’instar de One Punch Man doublé par Orelsan dans la version française, jeter les gens en l’air en un rien de temps, giflant physiquement les sorts que les hauts potentiels magiques tentent de lui envoyer. À croire que les muscles lui offre un blindage naturel contre les sorts pernicieux qui souhaiteraient s’instiller en lui à travers les pores de sa peau, notre jeune homme solide semble imperméable à la magie.

Le garde lance un sort …
…Giflé par Mashle.

Un jour, malgré la réprobation paternelle, il décide de se rendre en ville afin de profiter d’une opération commerciale organisée par sa marque de profiteroles préférés. Son profil atypique ne manqua pas d’attirer l’attention de La Garde Magique dont l’une des prérogatives est de veiller à ce que les individus sans potentiel soient mis au banc de la société. Après une altercation avec les pandores qui a laissé entrevoir sa force physique, sa mise fut sauvée par son père qui l’emporta manu militari dans la montagne où ils ont trouvé refuge 20 ans plus tôt pour protéger Mashle.
Malheureusement pour eux, les gardes ont retrouvé leurs traces et s’en prennent maintenant au père de Mashle alors que celui ci était parti s’entrainer un peu plus loin. A son retour, ce fut à son tour de sauver la mise de son père en malmenant les gardes fermement. Écœuré par la suprématie qui exhale du corps de Mashle, le chef des gardes lui propose un marché.

Soit il rejoint l’académie de magie pour devenir un citoyen de plein droit, soit la garde magique le pourchassera lui et son père jusqu’à la nuit des temps. N’ayant pas l’éternité devant lui, Mashle décide d’accepter cette proposition qui ressemble à un piège qui se referme sur lui. Cependant, personne ne soupçonne que Mashle a toujours rêver de détruire cette société où la magie permet aux pires pourritures de régner sur les autres juste parce qu’ils sont nés avec un fort potentiel. En faisant cette proposition, le chef des gardes ne se doute pas qu’il a en fait fait rentrer le loup dans la bergerie, un loup qui une fois dans le ventre de la bête la dévorera de l’intérieur.

On vous invite à découvrir ce manga ultra comique qui nous rappelle autant le manga mort d’une mort naturelle, Doushirou De Gozaru, que Sexy Commando Gaiden de Usata Kyousuke ce qui sur l’échelle du surréalisme est une distinction digne d’un Maroille d’or.

Mashle à l’examen d’entrée de l’école de magie

Mangaka :Koumoto Hajime

Magazine de prépublication :Shuukan Shonen Jump

Éditeur japonais :Shueisha

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.