Akemashite Omedeto Gozaimasu! (Meilleurs voeux pour cette nouvelle année!)

Aujourd’hui, après avoir purgé l’année 2020 de la plus belle des manières avec notre copine Maria Gjielixo et nos cocktails maison à base de Wray & Nephew White Overproof Rum, on vous explique comment on f^te le Nouvel An au Japon.

Maria Gjielixo, notre amie chaleureuse

Avant cela , on vous rappelle que l’abus d’alcool est à consommer avec modération et que c’est un total manque d’élégance, voir une insulte au bon goût et à la géométrie que de se noyer dans une bouteille même si la bouteille a des formes attrayantes.

Un bel exemple d’Osechi-Ryori

Osechi-Ryori, le menu du Nouvel An

À l’occasion du Nouvel An au Japon, on déguste des aliments qui sont censés vous porter chance.

Après avoir pratiquer le rituel Hatsumode en vous rendant dans un temple ou un autel après les 12 coups de minuit pour prier et vous recueillir, il est temps de se sustenter avec des victuailles qui s’inscrivent dans la tradition japonaise depuis des temps immémoriaux !

Kinton

« Kinton »

L’Osechi-Ryori commence toujours par « Kinton », une délicieuse pâte de châtaigne dont la couleur dorée symbolise les biens matériels, l’or, l’argent et la PS5 que vous recevrez au mois de Mai 2021. On mange « Kinton » afin de s’assurer des finances de qualité durant l’année qui vient.

Ebi

« Ebi »

Aussi surprenant que cela puisse paraitre, la crevette, qui a pourtant une espérance de vie assez courte, est considérée au Japon comme un symbole de longévité. En effet, lorsqu’elles sont cuites, leur dos est fripé comme les rides d’une personne qui a bien vécu. On mange donc ces crevettes pour avoir une longue vie bien remplie !

Kamaboko

« Kamaboko »

Mettez un peu de couleur dans votre année avec ce surimi japonais, le fameux Naruto qui égaye les ramens du plus célèbre ninja de Konoha. La couleur rouge est censée vous protéger contre la mauvaise fortune c’est à dire la poisse, la malchance en français contemporain. Bon, les esprits chagrin nous diront que le rose et le rouge sont deux couleurs différentes mais on vient de se réveiller et on décuve donc rose et rouge c’est un peu pareil non ?

Tazukuri

« Tazukuri »

Signifie littéralement, « créer une rizière », on déguste ces sardines séchées afin de s’assurer de l’abondance des récoltes de riz de l’année qui vient. Dans les temps anciens, les sardines séchées servaient d’engrais naturel aux rizières.

Konbu

« Konbu »

Une variété d’algues que l’on fait mijoter afin de les rendre plus tendres, ce plat est associé au mot « Yorokobu » qui signifie « joie » en japonais, on les sert pliés et ficelées par une lamelle séchée de calebasse.

Kazunoko

« Kazunoko »

Pour celles qui souhaitent être mère et faire de leur mère une grand-mère par la même occasion, « Kazunoko » est le met tout indiqué. Ces œufs de hareng fumé parfois mais très salé tout le temps stimuleront la fécondité de celles qui souhaitent attendre un heureux événement dans l’année.

Kuromame

« Kuromame »

Mieux que le Redbull et autres foutaises de boissons énergisantes, « Kuromame » dont la traduction littérale est Haricots noirs, vous apportera force, énergie et santé de fer. Ces haricots magiques sont cuits dans une sauce sucré et parfois agrémentés d’une feuille d’or afin de leur ajouter une note « bling-bling ».

Bonne année 2021 !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.