Choujin X, le manga qui tombe à l’eau

Kurohara Tokio, personnage principal de Choujin X

« Parfois, la seule façon de combattre un monstre est d’en devenir un soi-même. » On ne sait plus de qui est cette maxime qui sert de fil conducteur à cette histoire imaginée par Ishida Sui, l’auteur de Tokyo Ghoul, mais force est de constater qu’en se l’appliquant, il est devenu l’ombre de lui-même.

Choujin X, le nouveau manga d’Ishida Sui

Grand nom ne veut pas dire grand manga

Le principal problème que l’on a avec la communauté manga est le fait de la voir s’enflammer sur un nouveau manga juste parce qu’il a été conçu par un mangaka qui a connu le succès avec son précédent manga. La formule du succès est un mystère insondable, il faut arrêter de croire que pour réussir, il suffit d’avoir la bonne recette et de l’appliquer à chaque fois que l’on veut rencontrer le succès. On a voulu partager l’enthousiasme de tous ces gens sur Twitter rendus euphoriques par la publication de Choujin X dans le Shonen Jump Plus. On a l’impression qu’ils n’ont pas lu le manga dont ils parlent. S’il suffisait d’un grand nom de mangaka pour assurer l’avenir d’une œuvre, Go! Go! Ackman aurait eu autant de succès que Dragon Ball, Samourai 8 aurait eu autant de fans que Naruto. Que vous soyez connu ou pas, c’est le public qui décide de la durée de vie de votre manga.

Et ça n’est pas pour nous déplaire, on aime que n’importe qui de talentueux puisse réussir à captiver une audience, on aime qu’une parfaite inconnue en 2015 comme Gotouge Koyoharu nous fasse voyager dans son Train de l’Infini. On aime qu’une ou un mangaka inconnu mais méritant puisse se faire un nom comme Akutami Gege. Dans l’univers du manga, un grand nom vous accorde le bénéfice du doute, on suit votre actualité pour combler le vide laissé par l’arrêt de votre précédent succès, on finit plusieurs fois les jeux vidéos tirés de votre œuvre, on relit le manga depuis le début.
Seuls les vrais fans connaissent ce sentiment de frustration intense. Lorsqu’une œuvre qui nous a marqué s’achève, on court tous après l’adrénaline libérée par notre cerveau au moment où l’on a su que cette œuvre marquerait l’histoire du manga. Je comprends les fans de Tokyo Ghoul mais n’étant pas fan de Tokyo Ghoul, j’ai plus de facilité à juger Choujin X sans affect.
Choujin X n’est pas un copycat comme Black Clover mais en lisant ce premier chapitre sur le site de Shonen Jump Plus, j’ai eu l’impression de voir Boku no Hero Academia au pays de Parasite.

Choujin X, c’est un scenario téléphoné comme une seringue qui se retrouve comme par hasard là où nos deux héros ont trouvé refuge après s’être fait corriger par un Choujin.

C’est du fan-service pour des fans qui méritent mieux.


Ça arrive à tout le monde de faire des erreurs, ça peut arriver à votre mangaka préféré. Le seul mangaka à avoir réussi à réitérer le même type de succès deux fois est Togashi Yoshihiro. L’ironie de l’histoire est qu’il a été rattrapé par le mal qui le ronge depuis l’écriture de Yu Yu Hakusho et cela risque de précipiter la fin d’Hunter X Hunter.

Ne vous laissez pas happer par la Hype du name dropping, l’aspect graphique était prometteur mais l’histoire tombe à plat.

Choujin X est un manga stupide comme croire qu’on a forcément le temps de parler avant de mourir.

Mangaka : Ishida Sui

Editeur japonais : Shueisha

Magazine de prépublication : MangaPlus.Shueisha

Extraits du manga à retrouver sur le site de mangaplus.shueisha.co.jp

2 Comments

  1. Je ne pense pas que cette critique soit objective et pertinente, je m’explique.

    Vous dites n’être pas fan de Tokyo Ghoul, et pas conséquent j’en déduis du mangaka, et c’est votre droit. Cependant, on parle de Sui Ishida, un mangaka connu pour ses développement de personnages très complexes et poussés, ses univers bien construits et définis et aussi pour son style artistique assez unique. Que l’on ne soit pas fan de ces choses ci est une possibilité, je l’envisage, de là à prononcer le jugement final sur le chapitre d’introduction du manga (équivalent à environ 5 chapitres en terme de longueur) me paraît cependant extrêmement précipité et maladroit.

    Comme dit plus haut, Ishida se démarque dans ses développement de personnages et ses univers. Nous n’avons pu avoir qu’une bribe de ces deux choses dans ce chapitre. ChoujinX n’est évidemment pas un manga qui a pour objectif de briller ponctuellement comme un chapitre de black clover pourrait le faire, où on aurait tendance à avoir une scène badass et mémorable par chapitre, mais aurait plutôt pour objectif de faire vivre une expérience posée, mouvementée certes, mais qui se déroule dans le temps, afin de voir les personnages évoluer et leurs process de réflexion.

    C’est pour cela que qualifier ce manga de « stupide » comme vous le faites, me paraît être la dernière chose pertinente à faire.

    Vous aurez pu le deviner, j’ai adoré Tokyo Ghoul et j’attendais avec hâte le début de ChoujinX, nous n’avons ni les mêmes goûts, ni les mêmes attentes et c’est un fait. J’espère cependant que vous ne placerez pas ce commentaire sous le signe de la mauvais foi pour autant, celle-ci ayant été au mieux mise de côté.

    1. J’ai bien aimé votre réponse et j’apprécie la manière dont vous exprimez votre opinion. Je ne suis pas fan de Tokyo Ghoul mais cela ne signifie pas que je n’aime pas Ishida Sui. Au contraire, c’est parce que je reconnais ses qualités d’auteur et de mangaka que ma critique de son nouveau manga est acerbe. Je trouve que ChoujinX n’est pas au niveau de ce qu’il a l’habitude de créer, il est vrai qu’il n’y a qu’un chapitre publié pour l’instant mais d’expérience de lecteur chevronné, dès le premier chapitre on sait qu’on tient une œuvre ou pas. On sait quelles bases narratives sont posées, on sait comment elles sont posées, on apprécie la richesse du fil conducteur et des trames, le style graphique… Que ce soit One Piece, L’Habitant de l’Infini, Berserk, The Quintessential Quintuplets, Jujutsu Kaisen .. Dès le premier chapitre, le ton est donné. J’ai dis que je n’étais pas fan de Tokyo Ghoul, ça ne veut pas dire que Tokyo Ghoul n’est pas un bon manga. Sur la base de ce que j’ai dis plus haut, c’est un excellent manga mais le fait est que je n’aime pas le thème du cannibalisme donc après la lecture de quelques chapitres, j’ai arrêté de le lire. Cependant, ça ne me choque pas que ce manga soit extrêmement populaire. Choujin X me donne l’impression d’être un One Shot. L’avenir dira si je me suis trompé et à ce moment-là, je serai le premier à le reconnaitre.

Laisser un commentaire