Inusumausu no Kage, l’adaptation manga du Cauchemar d’Innsmouth

La Cauchemar d'Innsmouth

Comme tous les personnages principaux de polars, Robert Olmstead est quelqu’un de curieux.

Robert Olmstead, le héros du « Cauchemar d’Innsmouth » de Howard Philips Lovecraft adapté en manga par Tanabe Gou

Curieux dans le sens de la curiosité qui le mène là où il n’aurait pas dû être.

Robert Olmstead et sa curiosité

Mais, en même temps, s’il n’y était pas allé, il n’y aurait pas d’histoire, le jeune homme aurait pris le train qui lui permettait d’éviter Innsmouth et comme de nombreuses personnes chiantes car beaucoup trop prudentes, il serait passé à coté de son histoire pour vivre une vie simple et monotone. Et cela aurait été bien dommage, je veux dire, vous arrivez dans le coin pour passer à coté d’Innsmouth, une petite bourgade près du Massachusetts hantée par les histoires qu’on raconte sur elle comme celle d’un pacte avec le diable signé par un pêcheur, la dame blanche forcément, les dents qui claquent, les esprits frappeurs, les esprits de passages, l’enfant qui pleure au milieu de la nuit, celui qui veut survivre jusqu’à l’aube mais qui entend les portes grincer en plein jour, des portes closes qui s’ouvrent d’elles-mêmes et des ombres qui n’ont pas besoin d’hommes pour exister. De nos jours, les gens payent pour voir ça.

ohayo-le-cauchemar-dinnsmouth
L’ombre d’Innsmouth


Comme bon nombres de personnages principaux de polars, Robert Olmstead est quelqu’un de cartésien. Il ne croit pas aux fantômes. Il veut bien écouter les histoires des gens du cru mais il n’est ni riche ni véhiculé donc la solution la plus économique est celle qui l’emportera à la fin. Et pour arriver jusqu’à sa destination, la solution la plus économique est de passer par Innsmouth donc, vos histoires de sacrifices humains, au doigt mouillé c’est vite jaugé. Dites moi où est ce que je peux prendre ce fameux bus qui passe par Innsmouth.
Lorsque vous arriverez en enfer, vous aurez l’impression d’être chez vous. Vous ne serez pas dépaysé. Vous pourrez vaquer à vos occupations comme du temps de votre vivant, vous prendrez le train sans vous rendre compte qu’il tourne en rond.
Comme bon nombre de personnages principaux de polars, Robert Olmstead va regretter d’avoir quitté sa zone de confort, son visage perdra peu à peu les certitudes qui lui donnaient ses traits, c’est un peu le passage obligé du héros qui sait mieux que tout le monde,
celui qui n’écoute que lui-même, pense être plus intelligent que les gens simples, dit que ça ira ne vous inquiétez pas puis, arrivé sur place,
déchante, ne sent pas bien, cours, demande s’il y a quelqu’un, crie à l’aide là où seul le diable répond.

Un soir, j’ai rencontré le Chtlulu. Il me fixait depuis l’entrebâillement d’une autre galaxie de ses yeux rouges comme deux étoiles jumelles qui scintillent cote à cote. Et je l’ai trouvé beau. J’ai l’intime conviction qu’il m’observait avec bienveillance.

Notre humble avis :

Pour être franc, on ne sait pas comment vous donner un avis sur ce manga car nous ne sommes pas sûrs d’avoir compris les images qu’on a vu. C’était peut-être la volonté de l’auteur de donner à cette adaptation de polar fantastique cet aspect sombre et déroutant mais ça n’est pas parce qu’un manga raconte l’histoire d’un cauchemar que le trait doit être aussi fouillis. Par exemple, quand je regarde ce plan :

Je sais que je vois un crâne à la bouche ouverte mais je ne saurai vous dire s’il brûle dans les flammes ou s’il porte un peignoir en fourrure.


Sur ce second plan,

si le texte ne nous indiquait pas qu’il s’agit d’anciennes maisons d’une ville portuaire, j’aurai très bien pu me dire que l’image décrit un port et ses usines de fret en proie aux flammes que des pompiers cherchent à éteindre.

Quand on lit ce manga, on perd énormément de temps à essayer de comprendre ce qu’on voit. ce désagrément nous aide à faire comprendre l’importance du rôle du rédacteur en chef d’un magazine de prépublication ou du responsable éditorial d’un manga. Souvent, ils sont perçus comme les ennemis intimes du mangaka car il leur arrive de demander à ces derniers de redessiner une planche pour diverses raisons. Le manque de clarté en est une.

hayo-le_cauchemar_d_innsmouth_-cover-manga Gou Tanabe
La couverture du tome 1 du manga

Réferences :

Auteur : H.P. Lovecraft

Éditeur français : Ki_Oon – « Les Chefs-d’œuvres de Lovecraft »

Mangaka : Tanabe Gou

Laisser un commentaire