La drogue dans les mangas et les animés

Si vous pensiez lire un article qui vous dit de ne pas prendre de drogues, passez votre chemin. Si vous pensiez lire un article qui vous incite à prendre de la drogue, passez votre chemin. On pense qu’il est possible de parler de drogues de manière responsable sans sombrer d’un coté dans l’incitation ou d’un autre coté dans le tout répressif. À moins de vouloir empêcher l’air de circuler, vous ne pourrez pas empêcher certains de respirer autrement.

Akira – Art Abstrait

Du bon pieds à Pompéii

On ne va pas vous refaire la genèse de la drogue dans les civilisations humaines qui se sont succédées dans l’histoire de l’humanité. Lors des derniers jours de Pompéi, beaucoup ont dû prendre l’éruption du Vésuve pour un effet de la drogue qu’ils avaient pris. Puis, l’odeur de méchoui, les cris, les sandales des gens en fuite qui claquent le sol, le ciel noyé par les nuées ardentes, le jour s’éteint, il fait nuit. La réalité n’est pas une leçon de moral, c’est juste le mur qu’on se prend quand on a trop bu.




La Pop Culture étant la caisse de résonance des comportements sociaux, on s’est posé la question de la représentation de la drogue dans le nouveau poids lourd de la Pop Culture c’est à dire le manga.
Car si un drogué se drogue autant pour échapper au monde que pour s’enfoncer dans le sien, comment est ce que des mangas qui, à longueur de temps, parlent de mal être, du sentiment d’exclusion pourraient passer à coté d’un tel sujet ? D’autant que ce mal être fait souvent écho à celui des lectrices et des lecteurs.

Samurai Chambourcy

La première fois que j’ai entendu parler de drogues dans un dessin animé, c’était dans Cobra. Dans l’œuvre classique de Terasawa Buichi, toutes les femmes légèrement vêtues qui dansent dans les clubs, bars ou casinos clandestins ont l’air droguée. Difficile de faire abstraction de la prostitution dans ce manga où le thème de l’esclavage est très souvent abordé, la drogue est le principal instrument de contrôle des Pirates de l’Espace sur des jeunes femmes razziées un peu partout dans l’univers. Dans le mythique arc du Rug-Ball, Cobra va infiltrer une équipe de ce sport ultra violent afin d’enquêter sur un trafic de drogue auquel s’adonneraient certains officiels de la ligue du Rug-Ball. À travers les Pirates de l’espace, l’auteur parle bien entendu des yakuzas, pirates à mi chemin entre une organisation criminelle et une armée clandestine dirigé par le sosie d’Hitler.

Harem Manga
Mais bon sinon se méfier quand-même


Lain, « Serial Experiments Lain »

« Accela », la drogue dans « Serial Experiments Lain »

Dans Gangsta ou Serial Experiments Lain, on aura plus affaire à des drogues de combat ou à des substances qui boostent les capacités cérébrales qu’à des drogues récréatives. Ces substances nous font penser au Benzédrine, au Pervitine ou au Captagon véritable internationale du meurtre armé tant leur consommation est répandue chez les soldats ou terroristes sur tous les terrains de guerre de l’époque moderne.
On touche au mythe du Berserker, ces guerriers d’Odin qui entraient en transe grâce à l’esprit de leur animal totem (ours, loup ou sanglier) leur prodiguant une force surhumaine.

Berserker, Île de Lewis Chessmen


Dans Code Geass: Lelouch of the Rebellion de Majiko!, c’est le Refrain, un puissant hallucinogène créé par l’empire Britannia qui donne l’impression à ceux qui en font l’usage de revivre leurs meilleurs souvenirs. Conçu pour corrompre l’esprit des peuples conquis par l’empire Britannia, cette drogue introduite par les soins de l’empire leur permet de détruire l’esprit donc l’identité des peuples soumis tout en se donnant une bonne raison de le réprimer vu que l’empire lutte contre le trafic d’une drogue qu’il a introduite.

La « Refrain » de Code Geass



Ça donne le tournis et si certains d’entre vous se disent « Mais tiens ! Cette situation me fait penser aux groupes paramilitaires sud américains Contras (Surtout le III), groupes de contre révolutionnaire d’extrême droite financés par le trafic de drogue et ayant contribué à la création de la série culte « Miami Vice » » on leur demandera de penser à voix basse afin de ne pas finir comme Gary Webb.

Dans Nana de Yazawa Ai, on franchit le cap du glauque avec des personnages comme son petit ami Honjo Ren accro à l’héroïne à cause d’expériences traumatiques et de la pression qu’il ressent du fait d’appartenir à un groupe de musique connu. On ne peut s’empêcher de penser à Ian Curtis des Joy Division, Brian Jones des Rolling Stones, Kurt Cobain et tant d’autres génies de la scène psyché post yéyé/rock/grunge qui ont touché le fond avant d’aller au bout de leur chemin.

Finalement, il n’y a que dans Samourai Champloo que les drogués ont l’air heureux. Dans l’épisode 9 plus précisément où après avoir mis le feu à un champ où était cultivée une plante inconnu, Mugen ainsi que tous ceux qui les entourent subissent les effets de la fumée de cette herbe folle. Effets à mi chemin entre ceux de la fleur de cannabis et ceux du LSD. Il ne faut pas s’étonner si à la suite de cela on ne sait plus qui sont nos ennemi et ne pas demander pourquoi ce matin on s’est réveillé sur la cime d’un arbre majestueux. Soit heureux d’être en vie.

Tolérance Zéro Absolu

Comme vous avez pu le constater dans cette liste non-exhaustive des drogues auxquelles des mangas et anime ont fait allusion, l’armoire à pharmacie des mangakas débordent d’idées. Cependant, il ne faudrait pas que cela vous induisent en erreur.
En effet, au Japon, si votre nom est associé à celui d’une drogue parce que vous avez été surpris en train d’en consommer, au delà de la condamnation pénale qui sera très sévère, socialement, vous serez enterré vivant. Le Japon est sans doute l’un des pays les moins permissifs vis à vis de la consommation de drogues. L’affaire de Pierre Taki en est la parfaite illustration.

Pierre Taki, ange déchu

Celui qui incarnait un yakusa dans « Judgment » le jeu PS 5 de SEGA en a fait l’amère expérience. Se disant surement qu’en tant qu’Oyabun dans un jeu vidéo de yakusa, une petite sniffance par ci par là, c’est rien, c’est le folklore local, ici on respire bien etc. Arrêté en 2019 par la police alors qu’il était en possession de cocaïne, l’acteur et chanteur de 55 ans a juste été rayé de la carte. Je n’aime pas le terme de Cancel Culture mais on ne peut en employer aucun autre lorsque l’on pense à cette affaire. Remplacé par un autre acteur pour la Motion Capture et le doublage de son personnage dans « Judgment », remplacé par un autre doubleur pour le jeu « Kingdom Hearts 3», éjecté de l’émission TV qu’il animait et Sony, sa maison de disque, a cessé de vendre ses titres.

Motion Capture de Pierre Taki remplacée par celle d’un autre acteur

Ça va tellement vite qu’aujourd’hui, plus personne ne sait qui il est. Avouez le, vous venez d’apprendre qui il était. Ça serait passé aux États-Unis, Quentin Tarantino aurait adoré, Margot Robbie l’aurait défendu publiquement, invité dans les plus grands Talk-Show, sa carrière aurait décollé comme un missile à tête chercheuse.

Kiffes Kiffes Mais…

Quelque soient leurs propriétés, toutes les drogues sont présentées sous l’angle de l’asservissement, le consommateur est esclave de l’effet qu’il ne peut pas se procurer par lui-même en libérant des endorphines que le cerveau offre de manière légale.
L’état second provoqué par la prise d’une drogue de combat ne sera jamais aussi valorisant et valorisé que l’état second fruit d’un entrainement intensif à l’image de adrénaline de Son Goku face à Freezer.

Étonnamment, l’ivresse dû à l’alcool est représenté plus positivement. La gnôle du salary man est un élément comique, il n’y a que dans certains Seinen ou Josei que la dimension mélancolique d’un alcool destructeur est illustrée. En termes de combat, l’alcool n’offre pas la même symbolique négative que les drogues de combat. L’ivresse du combattant fait directement référence au Zuikan, la technique du poing ivre inventée par huit immortels d’après une légende chinoise de manière à pouvoir atteindre le point Godwin de cet article en pleine forme.
On espère que nos mots seront lu par celles qui fument des joints en pensant que se sera plus simple pour survivre à une journée de cours. En attendant de prendre une trace en boite avant de tailler une pipe au videur qui voit des flèches passer devant lui. Il en a vu tellement. Il en verra tant d’autres.

T’as déjà vu une étoile filante remonter la pente ?

C’est comme un ange déchu qui en essayant de se relever est devenu quelqu’un d’autre.

Laisser un commentaire