Toribako House, l’oiseau qui sort de son nid

toribako house josei manga

Aujourd’hui, on vous parle d’un Josei manga qu’on aimerait voir exposer au Centre Pompidou.

Par Otoko Dashi
Couverture du volume 1 de Toribako House

Jeune Fleur d'aujourd'hui

Toribako House nous raconte l’histoire d’une jeune femme en pleurs qui ne nous parle pas de fleurs et de printemps.
Timide, le regard vague et les traits tirés, Miki a le sentiment d’être entretenue et de ne pas vivre sa vie pleinement.

En couple avec une homme de 12 ans de plus qu’elle, la jeune femme se demande si elle l’aime encore, tiens d’ailleurs, où est-ce qu’il est ? Encore au bureau ? Je vais l’appeler pour que son collègue ivre me réponde à sa place en me demandant si la difference d’âge ne me dérange pas.
Toribako House est un manga Josei où Maki se fait malmener par tout le monde. Elle subit ainsi les remarques acides de sa supérieure hiérarchique sur son lieu de travail, la vie scolaire d’une université où elle occupe un emploi d’appoint trouvé par l’entremise de son compagnon. Elle, qui ne supporte pas les intrusions impromptues dans son espace vitale, doit faire preuve d’énormément de patience avec les Sapiens avec lesquels elle est obligée d’interagir. Comme celui-là, regarde, un grand dadais qui vient rentrer sa gueule dans mon bureau mais c’est pas vrai ça, c’est pas parce qu’il y a un espace qu’il faut mettre sa gueule dedans, essaye de réfléchir, encore un étudiant qui parle mal, il n’avait qu’à prendre soin de sa carte d’étudiant.

Comme chacun sait, c’est souvent quand il y a de l’électricité dans l’air que le courant passe entre deux personnes. Et si vous ajoutez à cela le hasard qui fait bien les choses vous obtenez la recette d’un manga sur l’affirmation de soi d’une jeune femme qui va de plus en plus ressembler à son for intérieur. Comme un oiseau en cage qui arrive enfin à sortir d’elle-même, à l’écoute de cette voix qui lui dit d’arrêter de subir les choses.

Non respect de l'espace personnel

Miki est la jeune femme qui crie, cours, tape des compte rendu pour sa boss puis bois un verre avec ses amies pour se retrouver par hasard nez à nez avec cet odieux personnage qui rapproche dangereusement sa gueule de son espace vital. Que va t il advenir de cet espace vital ? Va t il devenir un triangle amoureux ? On vous invite à le découvrir dans ce Josei drôle, ultra rafraichissant et finement écrit.

Références :

Éditeur japonais

Shodensha

Mangaka

Unita Yumi

magazine Japonais

Feel Young

 

Extraits du manga:

Laisser un commentaire