L’auteure du manga Blue Period serait une pédophile.

ohayo-blue-period scandal

Illustration du manga « Blue Period » de la mangaka Tsubasa Yamaguchi

CANCEL.

Aujourd’hui, on vous parle de la polémique autour de l’auteure de Blue Period, Tsubasa Yamaguchi.

« PikoPiko Pico« , le Doujin Shotacon de Tsubasa Yamagushi

On a été autant choqué par le doujin shotacon mettant en scène deux adolescents dans des situations pornographiques que par les réactions sur twitter tendant à banaliser la pedocriminalité chez les mangaka.

Quand on s’intéresse à l’univers du manga depuis plus de 30 ans, on connait ce stéréotype qui colle à la peau des mangakas comme une petite culotte de lycéenne achetée dans un magasin imaginaire. Ça ne nous intéresse pas, c’est hors de propos et ça n’apporte rien au sujet, surtout lorsqu’on se focalise sur tout sauf les faits. Or, les faits concernent la création de « PikoPiko Pico« , un Doujin Shotacon mettant en scène deux adolescents de 14 et 17 ans dans des situations pornographiques. Vendu sur Mandarake jusqu’à rupture de stock.

Pour rappel, un Doujin est un manga non édité réalisé par un mangaka professionnel ou amateur. Le ou la mangaka professionnel aura tendance à publier ses Doujins sous couvert d’un pseudo afin de ne pas perturber sa relation contractuelle avec son éditeur. Le Doujin n’est pas forcément pornographique mais il existe des Doujins hentai comme il existe des manga Hentai. Lorsque l’on parle d’un Doujin Shotacon, on parle du terme Shotacon désignant une histoire racontant l’attirance d’un homme ou d’une femme adulte ou jeune adulte pour un jeune garçon. Les deux personnages tirés du manga Hypnosis Mic répondent aux critères qui les font rentrer dans cette catégorie.

Le seul extrait du Doujin que l’on peut vous montrer

Ohayo! Magazine ne vous a jamais parlé de Kenshin Ruronin. C’est pas l’envie qui manque. On aime Himura et son principe de sabre inversé qui ne tue pas l’adversaire. Kenshin Ruronin est un des meilleurs shonen à avoir vu le jour pourtant, que ce soit nous ou d’autres médias manga, personne ne parle de Kenshin Ruronin. Car l’auteur a été condamné pour avoir eu recours aux services de prostituées ultra mineures et possession de DVD mettant en scène des mineures.

On ne banalisera jamais le sujet, que le pedocriminel soit un homme ou une femme. Grand, petit, d’ici où d’ailleurs Le traitement sera le même. CANCEL

Laisser un commentaire